Judith Benhamou Huet

Robert Mapplethorpe est l’un des plus grands maîtres de la photographie d’art. C’est avec un noir et blanc extrêmement stylisé qu’il réalise portraits, nus, et natures mortes.

Judith Benhamou Huet, journaliste et critique d'Art est doublement liée à Robert Mapplethorpe en ce mois de mars. Elle est commissaire associée de l'exposition Robert Mapplethorpe au Grand Palais. Judith Benhamou Huet publie également aux Editions Grasset, Dans la vie noire et blanche de Robert Mapplethorpe.

Mapplethorpe
Mapplethorpe © Radio France

Au-delà de la puissance érotique qui fait la célébrité de l’oeuvre de Mapplethorpe, l’exposition qui s'ouvre au Grand Palais présente la dimension classique du travail de l’artiste et sa recherche de la perfection esthétique, à travers plus de 200 images qui couvre toute sa carrière du début des années 1970 à sa mort précoce en 1989. Cette exposition est réalisée par la RMN – GP, avec la coopération de la Fondation Robert Mapplethorpe, New-York

Ricky Hollywood (LIVE)

Séducteur moderne, crooner en chambre, Ricky Hollywood est le chef d’orchestre hors pair d’un ensemble synthétique. Batteur pour Egyptology ou Melody’s Echo Chamber, auteur-compositeur pour Kumisolo, Ricky bricole en solo des beats de boite de nuit venus droits aussi bien de la deep house des 90’s que de l’italo-disco, celle d’avant les ordinateurs. Ricky y susurre, sur des mélodies pop d’un Voulzy sous acide, des odes à la débauche soft et des contes de science-fiction utopistes.

Renaturation
Renaturation © Radio France

Compositeur solitaire et perfectionniste, il transforme ses rêves de dandy ou de voyageur temporel en compositions-labyrinthe et fait de chaque morceau une invitation à pénétrer un monde parallèle… Comme si Ferris Bueller devenait le leader de Yellow Magic Orchestra le temps d’un concert. Après des apparitions sur des compilations (les « Party Ruiners » du label Ego Twister, entre autres) et des morceaux éparpillés sur la toile, Ricky Hollywood sort enfin son premier disque sur le label Dokidoki Editions! A ses côtés, l’ingénieur du son Yann Arnaud (Air, Syd Matters, Sébastien Schuller), le dessinateur Sammy Stein et le graphiste Jean-Philippe Bretin (du collectif Collection) pour la pochette.

Renaturation fait référence au retour impossible à un état naturel, c’est le fantasme de la pureté, une blague en somme; mais le temps des deux faces du disque nous croyons retrouver cet état d’animaux en transe qui en réclament encore plus.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.