ASGEIR, Album In the silence

Il y a un an et demi, Ásgeir s’appelait Ásgeir Trausti et sortait son premier album en Islande, doucement intitulé Dýrð í dauðaþögn , soit grossièrement « La gloire dans le silence de la mort ». L’album est chanté en islandais et se retrouve être un succès énorme en Islande. Trausti gagne plusieurs récompenses pour ce premier album et devient le « Bon Iver Islandais », comparaison qu’il n’a pas volé. Et c’est à ce moment là que le cap est passé. Ásgeir Trausti abandonne son deuxième nom, devient simplement Ásgeir et décide refaire son album en anglais pour le rendre accessible à un public plus large.

ASGEIR
ASGEIR © Radio France

Ivan Mosjoukine, spectacle De nos jours (notes on the circus)

Pour réinventer la grammaire de base du cirque, les quatre d'Ivan Mosjoukine s'affairent, dans un défilé top chrono de 80 vignettes montées sur ressorts. Un tourbillon de fraîcheur et d'inventivité où se télescopent des numéros de corde souple, d'acrobatie, de jonglage et d'équilibre. Irrésistible !

Denosjours
Denosjours © Radio France

Les vitamines de jeunesse du cirque portent le nom d’un acteur russe du cinéma muet des années 1920, Ivan Mosjoukine (1889-1939). En choisissant de s’appeler ainsi, les quatre jeunes acrobates et auteurs Tsirihaka Harrivel, Erwan Ha Kyoon Larcher, Vimala Pons et Maroussia Diaz Verbèke, sortis du Centre national des arts du cirque de Châlons-en-Champagne et du Conservatoire national d’art dramatique à Paris, soulignent leur passion pour l’art du montage, afin de révêler ce que le cirque a à dire.Leur spectacle, et grand succès, De nos jours [notes on the circus], défilé top chrono de 80 vignettes montées sur ressorts, télescope des numéros de corde souple, d’acrobatie, de jonglage et d’équilibre sur les mains avec un sens combiné de l’élégance, du danger et de la nervosité. Toujours en scène, les quatre acrobates-acteurs-danseurs veillent à tout, en particulier à la sécurité de chacun, en conservant un rapport très direct avec le public. Cet alliage contemporain, subtilement inventif, mixant cirque, danse, théâtre et musique, possède le charme puissant de la vulnérabilité sans cesse rattrapée par la virtuosité et le talent. Jeanne Liger /Théâtre de la Ville

JUSQU'AU 9 février au __

CENTQUATRE - 104 5, rue Curial 75019 PARIS 19

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.