Musique, autour d'Aurélie Sfez

Divine pocket
Divine pocket © radio-france

Divine Pocket Bouncers

Divine Pocket Bouncers est un quartet new-yorkais-parisien. Avant tout, Divine pocket Bouncers est la rencontre de Jared Nickerson, bassiste de la scène new-yorkaise et animateur du collectif Burnt Sugar The Arkestra chamber et de son comparse, le claviériste Bruce Mack avec deux musiciens parisiens, l’un d’adoption, le chanteur et hip-hopeur Bruce Sherfield, et le batteur Benjamin Sanz. Ensemble, ils jouent depuis deux ans une musique qui fleurte aux frontières du funk, de la pop, du hip-hop avec comme ligne directrice : le groove …Leur pop décalée est une épopée joyeuse au travers de styles sonores variés qui sonne aussi bien rétro que résolument actuel.

Autoproduit par leurs soins, ils sortent un premier album éponyme en 2012.

Ce soir, ils nous jouent deux titres en live, un medley et le titre «Simmer Down»

Concerts : 3 Février, la Java, Paris

A Noter, le bassiste jouera avec son groupe Brunt Sugar the Arkestra chamber, le 2 Février, au théâtre Jean Vilar à Vitry sur Seine.

Flox
Flox © radio-france

Flox

Sous le nom de Flox se cache un artiste producteur et réalisateur, anglais d’origine mais installé à Paris depuis de nombreuses années, qui se refuse d’appartenir à une seule famille musicale. Après avoir fait ses classes à Estienne, il est tour à tour vendeur de calendrier, puis se spécialise dans l’informatique avant de créer une société de production. Parallèlement, il est activiste de la scène punk, devenant batteur ou chanteur dans différents groupes, mais se plait également à jouer dans un groupe de reggae. En 2006, il sort enfin son premier album « Take my time » qu’il aura mis sept ans à composer ! S’ensuit alors tournées et deux autres albums (« In dub » et « The Words ») qui lui permettent de se faire un nom. Son style est inclassable, puisqu’il manie différents genres musicaux : reggae, électro, rock, hip hop, funk, trip hop…

En 2012, il revient avec l’album "All Must Disappear " qui reste dans la lignée des albums précédents, où les sonorités peuvent être étiquetées « nu-reggae » ou « électro-reggae », mais sont surtout novatrices.

Ce soir, il joue « Right Here ». Concerts : 25 Février - Festival Garosnow - Ax les thermes - 28 Février - Le Rack'Am - Bretigny sur Orge - 01 Mars - La Ferme du Buisson - Noisiel - 06 Mars - La Laiterie - Strasbourg- 05 Avril - La Batterie - Guyancourt 18 Avril - Festival Chorus des hauts de seine - La défense - 19 Avril - La Maroquinerie - Paris - 04 Mai - Festival de Davignac - Davignac -

La chronique d'Eva Bester

invitée : Nicole Caligaris

Nicole Caligaris
Nicole Caligaris © radio-france

L’écrivain Nicole Caligaris vient nous présenter son dernier ouvrage, « Le Paradis entre les jambes » aux éditions Verticales. Elle est l’auteur de plusieurs romans : notamment « La scie patriotique » paru en 1997, « Les Samothraces » paru en 2000 mais également un récit de voyage avec: « Tacomba » en 2000 et un journal de voyage « Tombal Cross. Destination Mervyn Peake » en 2005. Elle a publié Les chaussures, le drapeau, les putains en 2003, une réflexion littéraire sur le travail comme condition de l'homme moderne, et L’os du doute en 2006, qui s’intéressait aussi à l'aliénation laborieuse mais cette fois, du côté des cadres dits « supérieurs ». En 2007, elle a également publié « Medium is mess » , texte court réalisé à partir de dépêches de presse, Barnum des ombres en 2002, un roman sur les marges urbaines et l'imaginaire des migrations et Okosténie en 2008, un roman composé de motifs autour du thème de la mémoire et du témoignage.

« Le paradis entre les jambes » : « Le 11 juin 1981, l’étudiant Issei Sagawa, trente-deux ans, a commis un meurtre suivi d’actes cannibales sur notre camarade d’université Renée Hartevelt, Hollandaise de vingt-trois ans, qu’il avait invitée dans son appartement du 10 rue Erlanger, Paris XVIe, lui demandant d’enregistrer en allemand la lecture d’un poème de l’auteur expressionniste Johannes Becher. J’ai vécu la proximité de l’événement. Ce livre est une empreinte laissée sur ses marges par cet acte et une tentative d’en affronter l’opacité. Ma vie s’est trouvée prise là-dedans à un moment crucial de son histoire et, bien que l’autoscopie me répugne, je dois me regarder au contact de ces circonstances. »

L'agenda culturel de Baptiste Etchegaray

Des elles, des ils
Des elles, des ils © radio-france

invité : Franck Marsal

Franck Marsal, directeur du Forum départemental des Sciences à Villeneuve d’Ascq nous présente l’exposition « Des elles, des ils » qui se tient jusqu’au 10 Novembre 2013. Cette exposition faite pour les enfants de 3 à 6 ans, s’attaque aux clichés d’égalité entre les filles et les garçons et les invite à faire des choix selon leurs envies et leurs potentialités sans se sentir déterminés par leur sexe.

Evénement(s) lié(s)

Participez à Ouvert la nuit !

Les liens

Flox

Divine pocket Bouncers

Des elles, des ils

Procès d'Edward Hopper

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.