Coup de fil à Pavlos Kapantais, journaliste indépendant et documentariste basé à Athènes. Il collabore avec Le Nouvel Observateur .

L'Etat grec vend le patrimoine à tour de bras pour renflouer les caisses.Dernière mise en vente : la villa de Vecchi sur l'île de Rhodes et qui avait été construite... pour le dictateur italien Benito Mussolini. Mais ces privatisations ne permettent pas vraiment de réduire la dette et, après 7 ans de sacrifices continus, la Grèce ne voit toujours pas le bout du tunnel.

Autre patrimoine incroyable: la découverte d'une tombe monumentale en Macédoine qui pourrait être la sépulture d'Alexandre le Grand. Une façon pour les grecs de se replonger dans une époque plus glorieuse...

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.