Le compositeur césarisé Eric Serra est l'invité de Charline Vanhoenacker et Juliette Arnaud pour sa tournée ciné-concert événement dans toute la France. Avec un orchestre chevronné, il propose une interprétation intacte de la bande originale du film 'Le Grand Bleu' réalisé en 1988 par Luc Besson.

Eric Serra "Je n'avais jamais rêvé de faire de la musique de films".
Eric Serra "Je n'avais jamais rêvé de faire de la musique de films". © Getty / Foc Kan / Contributeur

Personne ne peut prétendre au titre de compositeur attitré de la musique des films de Luc Besson. Personne sauf le talentueux Eric Serra. Depuis leur rencontre en 1979 et leur première collaboration pour le film 'L'Avant-dernier', les deux hommes ne se quittent plus professionnellement.  A soixante ans, le multi-instrumentiste natif de Saint-Mandé a signé plus de vingt-six bandes originales et totalise en 2020 près de quarante années de carrière. Il est en réalité bien ardu de retracer le parcours de l'ancien guitariste de Jacques Higelin. Applaudi pour la première fois sur scène à l'âge de onze ans, Eric Serra signe son premier contrat comme ingénieur du son et se fera remarquer à de multiples reprises en qualité de compositeur, de par ses productions pour le cinéma ou avec son groupe 'RXRA'.

Parmi ses compositions notoires, celle de la musique du film 'Le Grand Bleu' en 1988 restera son succès le plus retentissant. Un univers sonore singulier qui lui vaudra une Victoire de la Musique ainsi que le César de la meilleure musique de film. Trente-deux ans après cette consécration, il rejoue sur scène la bande originale du film lors d'une tournée européenne du 4 au 31 mars. Un ciné-concert exceptionnel sera donné le 22 mars au Palais des Congrès de Paris. De quoi titiller la nostalgie des plus grands fans qui pourront se procurer, dès le 6 mars prochain, le coffret collector comprenant trois vinyles, un double CD et le DVD du film mythique. 

Sommaire

Maintenant que le 49.3 est passé… Il va peut-être falloir la rédiger cette réforme ! Nous avons une pensée pour tous les grévistes qui ont perdu un mois de salaire, pour les travailleurs qui ont été solidaires…

En temps d’épidémie, et si on est une autorité, comment fait-on de la prévention ? On dit de bien bien se laver les mains ? Celui qui n'a pas compris devrait prendre RDV chez l’ORL toutes affaires cessantes. Alors le proviseur d’un lycée milanais alerte par une lettre ses élèves d’un autre danger.

Toute la rédaction des « Cahiers du cinéma » a démissionné. L’intégralité de l’équipe, d’un coup. Car la publication est désormais aux mains d’un « groupe d’investisseurs »… Dont des producteurs de films… ce qui cause un conflit d’intérêt… et le « On se lève et on se casse » de 15 journalistes dont le rédacteur en chef depuis 20 ans…

Retrouvez toute l'équipe de "Par Jupiter !" avec :

La chronique de Hippolyte Girardot : Corona Alleluia

Le Moment Meurice : La terreur Poutou

La chronique de Thomas Croisière : Le Roi Eric Serra n’est pas un dauphin !

Programmation musicale
  • Edwin STARR
    Edwin STARRWar2001
  • ERIC SERRAIt's only mystery [from ''Subway'']
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.