Charline Vanhoenacker et Alex Vizorek reçoivent l'ancien gardien de phare Louis Cozan pour la réédition de son livre "Un feu sur la mer, mémoires d'un gardien de phare" chez Les Iliennes.

Dans son récit, l'ancien gardien de phare, Louis Cozane, se rappelle notamment de Kéréon qui s'élève sur le récif de Men Tensel en mer d'Iroise
Dans son récit, l'ancien gardien de phare, Louis Cozane, se rappelle notamment de Kéréon qui s'élève sur le récif de Men Tensel en mer d'Iroise © AFP / GRIMBERG DIDIER / HEMIS.FR

Biographie

Dans sa famille, on est gardien de phare depuis 1806... Louis Cozan quitte son île à 14 ans pour l’école maritime de l’Aber Wrac’h. Ensuite, il navigue sur des pétroliers avec la marine marchande jusqu’à l’âge de 20 ans. Pour des raisons de santé, il se retrouve mécanicien. Mais il sent bien que ce n’est pas sa vocation. Pendant son service militaire, il cherche une autre voie et rencontre un parent gardien du phare du Stiff. Il intègre le service des Phares et balises en 1968. Après ce poste, il veillera sur le très important phare de Kéréon, où il sera le dernier gardien et aussi sur celui du Créac’h de l’île de Sein. 

Un feu sur la mer, mémoires d'un gardien de phare

Louis Cozan est l'un des derniers gardiens de phare puisque la profession de gardien de phare n'existe plus aujourd'hui… Dans la réédition de son livre Un feu sur la mer, mémoires d'un gardien de phare aux éditions Les Iliennes, il témoigne de sa vie dans les phares de la mer d’Iroise, aux abords de l’île d’Ouessant. Il nous invite dans ses souvenirs et nous partage ce choix d'une vie entre terre et mer, au service des bateaux. 

Au sommaire de cette émission

On démarre 2021 avec un divorce : le Brexit. Et comme dans tous les divorces, ce sont les enfants qui trinquent : ici, les pêcheurs normands et bretons, qui attendent toujours l’autorisation pour aller pêcher dans les eaux des îles anglo-normandes… 

Le Vendée Globe : les premiers ont franchi le Cap Horn ! En ce début d'année, les marins sont bien les seuls à avoir un cap…

La préposition "sur" tend à remplacer toutes les autres… "On va sur Paris, "Là, on est sur un confit d'oignons", etc. Mais où sont passés les prépositions "à", "de" et "pour" ?

Retrouvez l'équipe de Par Jupiter ! avec

  • La chronique de Constance : L'histoire de la scie musicale
  • Le moment Meurice : La stratégie vaccinale de la France
  • La chronique d'André Manoukian : FORM

La programmation musicale

  • Alain BASHUNG - Volutes
  • GORILLAZ/BECK - The valley of the pagans
  • FORM

N'hésitez pas à liker la page Facebook de l'émission !

17h55
Le questionnaire de JupiProust
Le questionnaire jupiproust
Le questionnaire JupiProust du mardi 05 janvier 2021
Exporter
Les invités
L'équipe