Charline Vanhoenacker et Juliette Arnaud reçoivent Cécile Rebboah, habituée aux seconds rôles mais omniprésente sur les grands et petits écrans. Elle déploie une palette de jeu qui s'étend du comique au drame. Le lundi 11 novembre, elle campera une maman braqueuse dans le téléfilm de TF1 sur le surendettement, à 21h05.

On la connaît pour ses rôles "grand public" dans les séries Avocats et Associés, Fais pas ci fais pas ça (dans lesquelles elle a joué pendant une dizaine d'années) et plus récemment dans Les Bracelets rouges, Cécile Rebboah fait partie de ces seconds rôles qui nous marquent et qui enrichissent la télévision française.

Dans le téléfilm Itinéraire d'une maman braqueuse diffusé à 21h05 sur TF1 le lundi 11 novembre lors d'une soirée événement présentée par Harry Roselmack, elle interprète une mère de deux enfants en proie à l'endettement et à la vie à crédit pour subvenir aux besoins de son modeste foyer. Elle ne voit plus qu'un seul moyen pour faire face à la situation : se transformer en braqueuse !

Je trouvais important que le personnage ait de l’humour et une vie normale, puis petit à petit qu’elle sombre car la précarité peut arriver à n’importe qui, n’importe quand.

Sa prestation a par ailleurs été récompensée du Prix d'interprétation féminine au dernier Festival de la Fiction La Rochelle.

TF1 traite d’un sujet actuel et c’est important qu’une chaîne privée le fasse.

Aux côtés de Claire Nadeau, Medi Sadoun, Catherine Allégret, Pascal Demolon, Jules Houplain ou encore Simon Aouizerate, cette fille d'avocat qui a débuté la comédie à l'âge de 10 ans au Cours Simon avant de prolonger sa formation théâtrale au Cours Florent, montre sa volonté d'être proche des préoccupations de la société et de son public.

Sommaire

Si « on » pensait que le cinéma français sortirait intact de Metoo, l’interview fleuve d’Adèle Haenel à Mediapart, « on » va devoir réviser sa copie. C’est que la comédienne, au de-là de son cas particulier dénonce un système complet, et refuse de se pourvoir en justice. C’est que parfois quand on pense juge, c’est à ça qu’on pense…

Le gouvernement nous encourage à acheter des actions "La Française des jeux" : entrez dans l’histoire nous dit la réclame jusqu’à cette antenne. Alors pour les autres, ceux qui vont passer à côté de l’histoire, continuez à gratter !

Ils sont les numéros 2 dans les entreprises, la politique, etc. : les numéros 2 sont parfois un mystère. Est-il plus confortable de se poster en deuxième ligne, en laissant le numéro 1 devant ? Bref, le numéro 2 n’est-il pas le plus malin en restant discret bien sûr ?

Retrouvez toute l'équipe de "Par Jupiter !" avec !

La chronique de Pablo Mira : Pourquoi les femmes ne sont pas drôles ?

La chronique littéraire de Clara : Jean-Paul Dubois, Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon, édition de L'Olivier

Le moment Meurice : Les quotas d'immigration

Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.