Charline Vanhoenacker et Alex Vizorek reçoivent l'acteur, chanteur et danseur Grégori Baquet pour son rôle dans "Le K" de Dino Buzzati dans une nouvelle version de Xavier Jaillard, au Théâtre Rive Gauche, à partir du 16 janvier. Molière de la Révélation masculine en 2014, il excelle autant sur les planches qu'à l'écran

Grégori Baquet en 2012
Grégori Baquet en 2012 © Getty / Eric Fougere

Dans "Le K" de Dino Buzzati ici mis en scène par Grégori Baquet et Xavier Jaillard,

s'entremêlent 13 histoires du recueil de nouvelles éponymes de l'auteur. Trois thèmes majeurs s'articulent alors : La Création, l'amour et la destinée. 

Avec Le K, on suit une histoire globale : le destin d'un homme face à la mort et face à Dieu.

Xavier Jaillard, Molière 2008 de "l'Adaptation" pour La vie devant soi et Grégori Baquet, récompensé par un Molière en 2014 pour Un obus dans le cœur et nommé pour celui de "Meilleur Comédien" en 2018 et 2019, offrent un fresque théâtrale subtile.

C'est notamment grâce à "Le K" que Grégori Baquet se tourne vers le théâtre.

En effet, le fils du célèbre violoncelliste Maurice Baquet et de la chorégraphe russe Maria Yakimova appartient à une famille passionnée par la culture et la musique.

Bercés par Beethoven, Duke Ellington, Dizzy Gillespie, chacun des enfants du couple maîtrisent un instrument : trompette, violoncelle, clarinette...

Élevé au contact de Jacques Doisneau, Jacques et Pierre Prévert, Louis Bessières, il se forme auprès d'Yves Steinmetz après être passé au lycée Molière de Paris.

A l'aube des années 1990, il débute à la télévision comme dans Une femme d'honneur sur TF1 et en 2001, il s'affiche dans la comédie musicale Roméo et Juliette qui lui permet d'obtenir son premier grand rôle au cinéma en 2004 dans Grande école.

Ensuite, il enchaîne les rôles : Le Bourgeois gentilhomme en 2006, Colombe en 2010, Hamlet en 2018...

Aussi investi dans des œuvres caritatives, il est parrain de l'association "Tous en scène" dont les bénéfices sont reversés à la recherche sur la sclérose en plaque. Parallèlement, il enregistre des textes littéraires à l'intention des malvoyants pour créer des audio-livres.

Il faut continuer à aller au théâtre, à se cultiver pour avoir des armes pour réfléchir et ne pas se laisser avoir.

Enfin, il a fondé "La Compagnie Vive" avec Victoire Berger-Perrin afin de mettre en avant le théâtre comme lieu de résistance social face à l'obscurantisme et à l’endoctrinement.

Sommaire

La lutte contre la réforme des retraites a deux fers de lance : le cheminot et le danseur de l'Opéra de Paris... La noble institution mène une grève historique... Déjà 78 spectacles annulés depuis le 5 décembre.... Le directeur est à bout...

Le milieu du théâtre tente de devenir éco-responsable. C'est pas commun dans un milieu qui tient le vert en horreur... Le spectacle vivant réfléchit notamment aux matières plus écolos pour les décors.

Aux Etats-Unis, des riches femmes démocrates organisent des dîners pour identifier où se niche le racisme inconscient et que des Afro-américaines essayent de déceler avec elles... Une sorte de réunion Tupperwaere anti-raciste...

Retrouvez toute l'équipe de "Par Jupiter !" avec :

La chronique de Djubaka : The Bear... and other stories, du Fantasy Orchestra

La chronique posthume de Christine Gonzalez : L’interview posthume de Jacques Prévert

La chronique de Clara Dupont-Monod : Une femme, une vraie !

La chanson de Frédéric Fromet : Blanquer vous donne cent sous

Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.