Charline Vanhoenacker et Alex Vizorek reçoivent l'humoriste lausannois Thomas Wiesel pour son stand-up "Ça va" au Théâtre Le Point Virgule en janvier 2020, avant qu'il ne sillonne la France, la Belgique et la Suisse. Lancé en 2019, ce spectacle s'attaque autant à lui-même qu'à l'actualité, sur un ton corrosif.

L’humoriste Thomas Wiesel, Bruxelles, mars 2019
L’humoriste Thomas Wiesel, Bruxelles, mars 2019 © Maxppp / BELPRESS

Né en 1989 à Lausanne, Thomas Wiesel

Est diplômé d'économie politique de la Faculté des Hautes études commerciales de l'Université de Lausanne en 2011.

Il s'engage tout d'abord dans une carrière de comptable avant de se tourner à l'âge de 22 ans vers l'humour en découvrant les textes de Pierre Desproges et les rois du stand-up américain tels que Louis CK, Chris Rock, Dave Chapelle…

Les gens me traitaient toujours d’humoriste déprimé et je voulais montrer que ça va !

En 2012, il remporte le Banane Comedy Club à Lausanne, puis participe au Jamel Comedy Club, au Montreux Comedy Festival et apparaît dans des émissions de LFM7 et One FM. Mais son physique peu charismatique l'empêche dans un premier temps de recevoir la caution du public. 

Entre temps, il s'attaque de manière virulente à des partis ou personnalités politiques, ce qui lui vaut le blocage de certains de ses comptes de réseaux sociaux.

Le but est que ce spectacle soit plus fixe que celui proposé d’une année à l’autre.

Il est toutefois repéré et collabore avec des émissions sur France Inter (Si tu écoutes j'annule tout, La Bande Originale), sur TMC (Quotidien), se produit en première partie du spectacle de Kev Adams et de Gad Elmaleh.

Il a animé la première saison de "Mauvaise Langue" sur RTS1,

Une nouvelle émission satirique qui décrypte l'actualité sur le ton de l'humour incisif. Peu habitué au médium télévisuel, il se forme sur le tas et s'inscrit dans la lignée des late-nights shows américains à l'instar de ceux de Jon Stewart (The Daily Show) et de John Oliver (Last Week Tonight).

Sommaire

La France crée, la France innove, elle invente… un nouveau mode de dialogue social… le monologue social. Une méthode qui fait ses preuves puisque le pays en est à son 32e jour de grève… Aujourd’hui, c’est Muriel Pénicaud qui monologue avec Philippe Martinez…

Que nous dit « Charlie » aujourd’hui ? Que les réseaux sociaux ont pris le relais de l’Etat et des religions dans les emmerdements quant à la liberté d’expression… Sauf que les réseaux, on peut ne pas le regarder et le problème est réglé… car comme dit le poète…

En matière d’humour toujours, 2020 sera l’année des Suisses. Ils sont en train de grand remplacer les Belges en France… Car la Suisse, c’est 2 millions de francophones, alors comment vivre de son art quand on vient d’un petit pays ?

Retrouvez toute l'équipe de "Par Jupiter !" avec :

La chronique musicale de Mélanie Bauer : Ludo Pin

Le moment Meurice : Les régimes très spéciaux

La chronique de Constance : Journée du bain moussant

Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.