Charline Vanhoenacker et Alex Vizorek reçoivent la comédienne Lucie Lucas, pour la sortie le 14 septembre 2020 de la dixième saison de "Clem", la série télévisée de TF1.

Lucie Lucas est une actrice et mannequin française, née le 24 mars 1986 à Asnières-sur-Seine. Lucie Lucas révèle ses talents d'actrice très jeune, puisqu'elle suit des cours de théâtre dès l'âge de 9 ans. Elle apparaît pour la première fois au cinéma dans le film 15 ans et demi, en 2008.  Avec Les Petits Meurtres d'Agatha Christie, elle débute à la télévision en 2009. 

Aujourd'hui, tout le monde la connaît pour son rôle de Clémentine Boissier, depuis 2010, dans la série télévisée Clem diffusée sur TF1. 

Elle est aussi égérie de la marque de prêt-à-porter féminin Antonelle depuis 2014 et égérie beauté de la marque de cosmétiques SO’BIO étic depuis 2019.  En 2016, elle a joué aux côtés de Rayane Bensetti dans Coup de foudre à Jaipur, une fiction de TF1 tournée en Inde. 

Cela fait maintenant 10 saisons que la série familiale Clem existe et cela créé un "effet de troupe", nous dit Lucie Lucas.

Tout le monde travaille ensemble. On peut discuter des sujets qu'on va traiter (...). Car le principe a été dès le début de parler de sujets qui touchent les gens, des sujets de société.

Pour cette dixième saison, ils ont mis un point d'honneur à parler d'écologie. L'un des personnages de la série devient même un militant écolo.

Engagements

Il y a quelques années, elle a fait le choix de la vie à la campagne. C'est en Bretagne qu'elle s'épanouit, dans une ferme écologique, accompagnée de son mari et ses trois enfants. 

Elle sent qu’un tournant est en train de se produire. Il y a un an, elle disait perdre 2 000 followers quand elle faisait un post sur l'écologie. Elle remarque que ce n'est plus le cas, notamment lorsqu'elle organise des lives sur Instagram pour en parler. 

Aussi, elle fait partie du collectif de youtubeurs On est prêts, hyperactif sur ce sujet, ou encore d'un collectif de professionnels de l'audiovisuel luttant pour que les tournages soient plus respectueux de l'environnement.

Sommaire

Environ un million de personnes sont toujours internées dans des camps en Chine et mis au travail forcé, pour la simple raison qu'ils sont ouïghours. Selon le New York Tmes, il est possible que les ouïghours soient utilisés dans la fabrication des masques...

Le groupe Lafarge déverse ses eaux polluées et toxiques directement dans la Seine. Une enquête est ouverte pour "rejets sauvages".

Pendant le confinement, les Parisiens ont regretté d'avoir choisi la vie dans la capitale, dans des appartements minuscules et sans balcon. Beaucoup ont donc décidé depuis de déserter les villes pour s'installer à la campagne profiter de la nature. C'est "l'exode urbain".

Retrouvez l'équipe de Par Jupiter ! avec

La chronique de Constance : La vérité

La chronique de Thomas Croisière : Philippe Clair

Le moment Meurice : Le capitalisme vert

Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.