Charline Vanhoenacker et Alex Vizorek reçoivent la philosophe Julia de Funès pour la publication de son ouvrage "Le développement (im)personnel. Le succès de l'imposture" aux Editions de l'Observatoire. Elle y développe la thèse selon laquelle la psychologie positive serait un répertoire de leurres intellectuels.

Son patronyme ne fait pas de mystère : Julia de Funès est bel et bien la petite-fille du célèbre gendarme de Saint-Tropez ! Peut-être que l'humour est héréditaire mais l'intelligence l'est aussi : elle possède un doctorat en philosophie consacré au mimétisme de l'authentique et un diplôme d'études supérieures spécialisées en ressources humaines.

Pendant 6 ans, elle a officié en tant que chasseuse de tête chez Neumann International, cabinet de recrutement situé sur les Champs-Elysées : expérience qui l'a amenée à rejeter alors les absurdités du monde entrepreneurial et à se consacrer entièrement à la philosophie, une discipline qu'elle souhaite mettre à disponibilité de toutes et tous. En effet, contre le conditionnement à la performance des entreprises, elle prône l'autonomie, la prise de distance que peut fournir la philosophie.

Ce sentiment de supériorité explique le plaisir narcissique qu’on a à devenir coach, et c’est très valorisant.

En 2011, elle publie son premier livre Coup de philo sur les idées reçues, puis Socrate au pays des process notamment. Entre temps, elle anime "Le bonheur selon Julia" sur France 5 et présente une chronique philosophique sur BFM Business.

C’est une littérature qui se veut émancipatrice et c’est une forme d’asservissement d’où l’objet de mon livre : libérons-nous de toutes ces idéologies véhiculées par ce type d’ouvrages.

A l'instar de son grand-père (dont elle ne comprenait pas toujours les effets de masse qu'il suscitait) et de son père, elle détient et entretient un formidable esprit d'observation sur sa société.

Sommaire

1 Français sur 3 est mécontent de son manager. Pour 1 Français sur 3, son N+1 est un con. Le N+1, c’est votre supérieur hiérarchique dont vous êtes le N-1, donc le con c’est l’autre, enfin celui qui est au-dessus.

Le bien-être du peuple, c’est la priorité de la Corée du Nord qui met tout en œuvre pour bâtir une culture de la bonne humeur à coup de parcs d’attraction, de piscines dans les entreprises et de karaokés… Bref une dictature du bien-être portée à son apogée !

Partager son expérience de manière bénévole avec un jeune, c’est être un mentor. A contrario, un jeune millenial qui formerait les plus vieux aux nouvelles technologies, c’est un partage d’expérience !

Retrouvez toute l'équipe de "Par Jupiter !" avec :

La chronique de Max Bird : Protéine HIF 1, une héroïne qui ne manque pas d'air

La chronique littéraire de Juliette Arnaud : Sophie Lambda, Tant pis pour l'amour

Le moment Meurice : Pénibilité au travail

Les invités
  • Julia de FunèsDocteure en philosophe et spécialiste en management et ressources humaines
Programmation musicale
  • MADEMOISELLE K
    MADEMOISELLE KCA ME VEXE2006
  • Iggy PopJames Bond (Radio edit)2019
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.