Charline Vanhoenacker et Alex Vizorek reçoivent l'humoriste et acteur Max Boublil pour son "Nouveau Spectacle", un seul en scène inspiré de sa nouvelle vie de papa. Il se joue à L’Européen jusqu'au samedi 28 mars 2020.

Max Boublil au Gaumont Capucine en 2015
Max Boublil au Gaumont Capucine en 2015 © Getty / Aurelien Meunier

Fils unique, le jeune Maximilien Boublil de son vrai nom grandit dans le 18ème arrondissement de Paris, entre un père médecin généraliste et une mère scénariste pour enfants. 

De l'humour en chanson

Ses notes chaotiques à l'école le font rapidement bifurquer vers l'acting. De publicités en courts-métrages, de séries en téléfilms, le jeune trublion va même jusqu'à pousser la chansonnette. Son phrasé provocant obtient rapidement un succès viral : les titres 'Susan Boyle', 'Chatroulette', ou encore 'J'aime les moches', dépassent aisément le million de vues. 

En 2007, après un passage furtif au Grand Journal de Canal , il monte sur scène pour son premier One Man Show, 'Max prend', qu'il jouera à Paris et en province jusqu'en 2009. Dans son oeuvre, il conjugue humour et chanson à l'unisson : il entame sa tournée En sketches et en chansons en 2012 pour la terminer sur la mythique scène de l'Olympia l'année d'après. 

La scène : retour aux sources

Après avoir joué dans des films notables comme Play, Ma Reum, ou Robin des bois, la véritable histoire, le comédien a voulu revenir vers son premier amour : la scène. Devenu père insomniaque de deux filles, le frais quarantenaire remonte sur les planches pour son "Nouveau Spectacle", un seul en scène où il évoque autant les méandres de l'Abbé Pierre au Paradis que son meilleur ami, un certain Google, qui lui a changé la vie. 

Fruit de deux années d'écriture, en collaboration avec Arnaud Tarride et Morgan Spillemaecker, 'Nouveau Spectacle' est en représentation à L’Européen (Paris 17ème) les jeudis, vendredis et samedi à 21h30 jusqu'au samedi 28 mars 2020.

Sommaire

Les municipales à Paris, c’est un scrutin local avec un enjeu national… à se demander si tous les Français ne devraient pas voter pour élire le maire de la capitale… Quant à la campagne, elle est très divertissante, on ne s’ennuie pas.

Prendre l’avion commence à provoquer un sentiment de honte chez certains passagers… Tandis que certains de nos élus se photographient dans le train pour bien montrer qu’ils n’ont pas choisi la voie des airs… C’est l’effet Greta Thunberg.

Dans la liste des attitudes sexistes, une nouvelle variante est à l’observation : quand une question est posée à une femme et que c’est l’homme qui répond… 

Retrouvez toute l'équipe de "Par Jupiter !" avec :

La chronique de Mélanie Bauer : Agnes Bihl

Le Moment Meurice : Droit au blasphème

La chronique de Constance : Journée mondiale du Nutella

Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.