Charline Vanhoenacker et Isabelle Sorente reçoivent Ivan Jablonka, historien et écrivain, dont le nouveau livre vient de paraître aux éditions du Seuil : "Un garçon comme vous et moi".

Ivan Jablonka
Ivan Jablonka © Getty

Biographie

Né le 23 octobre 1973 (47 ans) à Paris d'un père ingénieur physicien et d’une mère professeur de lettres, petit-fils de Juifs polonais communistes morts à Auschwitz, Ivan Jablonka intègre une prépa littéraire khâgne / hypokhâgne, puis en 1994 l’ENS et est reçu à l’agrégation d’histoire. Il sera alors élève d’Alain Corbin et Jean-Noël Luc à la Sorbonne. En 2004, il soutient sa thèse de doctorat sur les Enfants de l’Assistance publique sous la IIIème République.  

Suite à la soutenance de sa thèse en 2004, Ivan Jablonka est nommé en 2005 maître de conférence en histoire contemporain à l’Université du Maine, puis en 2013 il devient professeur à l’Université Paris XIII-Nord. Il a également été professeur invité à NYU (New-York University) en 2020. 

En 2006, Ivan Jablonka publie le livre Ni père ni mère : Histoire des enfants de l'Assistance publique (1874-1939). Cette fiction revient sur l’histoire des enfants abandonnés en mettant l’accent sur les violences et les humiliations subies par ces derniers. Ce travail s’appuie sur 400 dossiers de pupilles de la Seine, de la Somme et du Loir-et-Cher.  

En 2007, il publie l’ouvrage Enfants en exil : transfert de pupilles réunionnais en métropole (1963-1982). Il y présente le déplacement de 1630 enfants vers de la réunion vers la Métropole. En effet, plus de 60 départements, ont reçu ces pupilles de la DDASS de la Réunion. Il décrit ce transfert d’enfants, non pas comme un dérapage mais “une institution républicaine, séquelle du colonialisme dans la France de la Vème République”. 

La même année, il fonde la revue en ligne La Vie des Idées, il en est également le rédacteur en chef. Cette revue se définit comme une coopérative intellectuelle, un lieu de débat et un atelier du savoir qui se veut être un réseau de compétences transdisciplinaires et international. De plus, il est depuis 2009 co-directeur avec Pierre Rosanvallon de la collection La République des Idées aux éditions du Seuil. Dans cette collection, il y a édité des ouvrages des sociologues et économistes reconnus tels Éric Maurin et Thomas Piketty. 

En 2012, Ivan Jablonka publie Histoire des grands-parents que je n’ai pas eus. Il y raconte la vie et la mort de ses grands-parents paternels, déportés par le convoi n°49 le 2 mars 1943, du camp de Drancy vers Auschwitz. Cet ouvrage hybride par sa forme (récit-essai) s’appuie sur une vingtaine de fonds d’archives et de nombreux témoignages. Présenté comme une “biographie familiale” par son auteur, Dominique Viart le rattache aux “Récits de filiation” (cf : Ernaux).  

En 2018, I. Jablonka publie En camping-car. Il y raconte ses souvenirs de vacances en famille dans les 1980. Il justifie cette autobiographie par cette déclaration : “puisque l’historien fait partie de l’histoire, son travail doit être une réflexion sur sa propre historicité.”  

Enfin, Ivan Jablonka a contribué à l’histoire des femmes, en étudiant la stigmatisation des « filles-mères » (mères célibataires) au XIXe et XXe siècles, les nombreuses violences sexuelles subies par les filles placées à l’Assistance publique et plus généralement le destin de celles-ci.

A travers son travail, I. Jablonka démontre une possible conciliation entre sciences sociales et création littéraire. On retrouve cette idée chez des écrivains comme Annie Ernaux, Emmanuel Carrère ou encore Truman Capote. En effet, en s’appuyant sur les sciences sociales, ils comprennent une réalité passée ou présente venant nourrir leur narration littéraire. Ainsi, des outils comme la "fiction de méthode" et le "je de méthode" permettraient de concilier rigueur, réflexivité et écriture au sein d'une enquête. 

En 2016, il publie le très primé Laetitia ou la fin des hommes, un ouvrage consacré à un fait divers. En 2020, ce livre est adapté pour France 2 par le réalisateur Jean-Xavier de Lestrade.  

Actualité

Mêlant sciences sociales et littérature, le nouvel ouvrage de Ivan Jablonka Un garçon comme vous et moi explore sa « garçonnité » dans les années 1970-1980 en interrogeant la construction des garçons, le genre masculin dans sa globalité et les frontières incertaines entre masculin et féminin. Ainsi, il livre une réflexion sur son “parcours de genre” en se demandant par quels mécanismes on devient garçon. 

En analysant des thèmes aussi différents que l’influence des pairs, l’école ou le service militaire, Ivan Jablonka s’essaye à livrer une “autobiographie du genre” en décortiquant les masculinités, sous un prisme à la fois intime et structurel, de l’individuel au collectif, du “je” au “nous”. Historien de formation, il use d’outils de la socio-histoire : journal d’enfance tenu par ses parents, dessins, photos, lettres, entretiens avec son entourage...  

Il participera au Festival de littérature contemporaine de la Bpi (“Effractions”), dédié aux littératures du réel le samedi 27 février à 17h en ligne sur le site de la Bpi et ses réseaux sociaux. Il sera aux côtés de Florence Aubenas, Leïla Slimani, Sylvain Prudhomme, Shane Haddad, Robert Bober, Garth Greenwell, Carl Norac, Sarah Chiche et Laurent Mauvignier.  

Au sommaire de cette émission

Les étudiants souffrent, et leurs professeurs aussi… eux ne font pas la file à l’aide alimentaire mais ils commencent à péter un câble en ouvrant leur session Zoom ou en corrigeant des centaines de copies numériques...

Des dizaines de millions d’âmes humaines sont fédérées autour d’une série… “Succession”, grande gagnante des Emmy Awards… met en scène une famille qui se déchire pour prendre le contrôle d’un empire médiatique...

Méfions-nous des hommes qui se prétendent féministes et sont pourtant très pointus sur la question… c’est peut-être une ruse pour draguer… ou imposer leurs propres intérêts… Par rapport à eux, les sexistes sont plus sincères !

Et retrouvez également toute l'équipe de Par Jupiter !

  • La chronique de Aymeric Lompret : François Machin
  • La chronique d'Isabelle Sorente : Un garçon comme vous et moi de Ivan Jablonka 
  • La chronique de Guillaume Meurice : L'argent des députés

La programmation musicale 

  • Renaud - Etudiants poil aux dents 
  • FEU CHATTERTON - Monde nouveau 

N'hésitez pas à liker la page Facebook de l'émission !

Les invités
Programmation musicale
L'équipe