Pour ce "Par Jupizorek !" #3, Alex Vizorek et Pablo Mira reçoivent Firmin Gruss, fils d'Alexis Gruss et de Gipsy Gruss, les représentants d'une des plus attachantes familles du cirque français. Artiste et responsable administratif et technique, il propose le nouveau spectacle "Les Folies Gruss" en cette fin d'année.

Firmin Grüss
Firmin Grüss © Eloïse Vene

Dans ce nouveau spectacle "Les Folies Gruss" au Bois de Boulogne,

La 45e création plus précisément, la famille reprend les codes du cabaret pour rendre le cirque attractif pour tous. Afin de valoriser leur savoir-faire et de proposer aux spectateurs leur ADN, elle met en scène une spécialisation dans le cirque équestre.

Il y a trois disciplines qu’il faut bien distinguer : le travail en liberté avec le maître écuyer au centre de la piste, ensuite l’acrobatie à cheval et enfin le dressage.

Maîtres-mots des "Folies Gruss", la convivialité et l'échange avec les spectateurs mènent tous les membres de la famille à inviter ceux-ci après les représentations sous le chapiteau d'accueil, autour de food-trucks.

L’ADN des Gruss : on est tous artistes sur la piste.

Fils d'Alexis Gruss et de Gipsy Gruss née Bouglione, Firmin est le deuxième d'une fratrie de 4 enfants.

Il est surtout un enfant du cirque par son père formé à toutes les disciplines et directeur de cirque dès l'âge de 27 ans et par sa mère, fille élevée au Cirque Bouglione et artiste aux multiples facettes.

Notre philosophie familiale, c’est un état d’esprit, une famille, un savoir-faire et surtout les chevaux qui rythment notre vie.

Bien qu'il soit parfois difficile de s'affirmer face à un père qui est aussi un patron, les enfants Gruss ont néanmoins repris le flambeau en modernisant leurs activités.

On est tous formé en interne par nos parents ou par nos maîtres, puis on se retransmet ce savoir-faire depuis 45 ans.

De son côté, Firmin a épousé Svetlana, vice-championne de natation synchronisée.

Sommaire

La ville de Paris a entériné des autorisations d’installation pour des cirques proposant des numéros avec des animaux sauvages. On ne pourra donc plus voir des numéros avec des tigres ou des ours dans la capitale. La seule bête sauvage poilue qui reste autorisée étant le Pablo Mira…

On est en plein dans l’Avent. La période de Noël et ses petits rituels comme à la télévision avec les téléfilms de Noël. Le succès de ces téléfilms auprès des jeunes femmes peut surprendre tant il ne véhicule pas que des clichés progressistes ou féministes.

Le porno modifie pas mal d’organes et pas toujours ceux auxquels on pouvait s’attendre : il altère le cerveau. Selon une étude, une consommation trop importante bouleverse les transmissions neuronales et peut rendre dépressif, et ça peut poser des problèmes de couple…

Retrouvez l'équipe du "Par Jupizorek" avec quelques chroniqueurs happenings : 

La chronique musicale de Rose pour son nouvel album "Kérosène"

La chronique de Pierre-Emmanuel Barré

La chronique qui ne chôme pas d'Elodie Emery 

La chanson de Frédéric Fromet 

Les invités
  • Firmin GrussArtiste et responsable administratif et technique du cirque Gruss
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.