Charline Vanhoenacker et Juliette Arnaud reçoivent l'étoile montante de la pop urbaine : la jeune chanteuse TESSÆ. Sa première mixtape intitulée "Saisons" regroupant ses quatre premiers EPs saisonniers est sortie en janvier dernier.

L'étoile montante de la pop urbaine, la jeune chanteuse TessÆ, juillet 2020
L'étoile montante de la pop urbaine, la jeune chanteuse TessÆ, juillet 2020 © AFP / Martin Bureau

Biographie

TESSÆ est née en 2001 et a grandi dans une cité du XIIe arrondissement de Marseille.  

Enfant bizarre et trop rêveuse, elle commence à prendre des cours de piano très jeune mais arrête très vite pour continuer seule, en autodidacte, de la guitare au piano en passant par la production sur ordinateur. Harcelée scolairement depuis l’école primaire jusqu’à la déscolarisation complète, TESSÆ se réfugie dans la musique, comme une thérapie : elle commence à poster des covers sur les réseaux sociaux et à écrire des textes en anglais, puis très vite en français.  

En 2019, TESSÆ remporte un concours lancé par Booba sur les réseaux sociaux grâce à une reprise du titre “Arc-en-Ciel". Elle est alors invitée par Booba à chanter devant 40 000 personnes à l’occasion du festival “We Love Green”. Quelques jours plus tard, TESSÆ sort son premier single intitulé “La Luna” qui ira se classer dans le Top 10 des ventes hip-hop Itunes.  

Durant le premier confinement, TESSÆ lance pour contrer l'ennui un nouveau projet sur les réseaux sociaux intitulé “Ad Vitam” : un fan lui envoie un souvenir et un artiste préféré. A partir de cette base, elle écrit un texte, une musique et poste une vidéo d’elle chantant un petit morceau éphémère conçu spécialement pour ce fan. Ce projet est fort de ce sens : à travers ces dizaines de mini-chansons, elle aborde des sujets lourds tels que la transsexualité, la phobie scolaire, les troubles du comportement alimentaire, le harcèlement scolaire, le féminisme ou encore les violences sexuelles. Ces titres résonnent comme les hymnes de sa génération.  

Le 12 juin 2020 sort son premier projet, un EP intitulé “Printemps” composé de 5 titres. On retrouve dans ce mini-album le single “Bling”, devenu viral grâce à la plateforme Tik Tok. Ce premier EP sera suivi de 3 autres EPs saisonniers : “Eté” (2020), “Automne” (2021), “Hiver”(2021).

Actualité

TESSÆ a sorti sa première mixtape Saisons en janvier dernier qui réunit ses quatre EPs. 

Au sommaire de cette émission

Le harcèlement scolaire n’est pas une invention 2.0. Il existe depuis toujours mais depuis le confinement, les faits de harcèlement sont de plus en plus nombreux. Et puis il n’y pas de trève à la fin de la journée de cours à cause des écrans et des R.S. Même les plus petits ne sont toujours animés d’un esprit de tolérance : 

“Envoie-moi un SMS quand tu es arrivée chez toi”, toutes les filles sont obligées d’entendre cette phrase, parce que rentrer seule chez soi, ça craint, quand on est une fille. La mort de Sarah Everard bouleverse l’Angleterre, parce qu’elle rentrait tout simplement chez elle… Combien de temps allons-nous encore évoquer pudiquement une “mauvaise rencontre” ? 

Aujourd’hui de jeunes artistes peuvent passer subitement de l’ombre à la lumière (Koba LaD ou Wejdene)… car plus vite qu’un télé-crochet il y a le réseau TikTok qui les propulse… et après bonne chance pour gérer les affres de cette soudaine notoriété…

Retrouvez également toute l'équipe de Par Jupiter ! 

  • La chronique de Mélanie Bauer : Saisons de TESSÆ
  • La chronique de Thomas Bidegain : La Liberté 
  • La chronique de Guillaume Meurice : Les Césars du racisme 

La programmation musicale 

  • Jimmy CLIFF - The harder they come
  • TESSÆ - A l'envers

N'hésitez pas à liker la page Facebook de l'émission ! 

Les invités
Programmation musicale
L'équipe