Charline Vanhoenacker et Juliette Arnaud reçoivent l'actrice Adèle Haenel, à l'affiche de "Portrait d'une jeune fille en feu" de Céline Sciamma, douze ans après leur première collaboration pour "Naissance des pieuvres", au cinéma le 18 septembre. Le film a été primé du prix du scénario et de la queer palm à Cannes.

L'actrice Adèle Haenel pendant le Festival, à Angoulême le 22 août 2019.
L'actrice Adèle Haenel pendant le Festival, à Angoulême le 22 août 2019. © AFP / Yohan BONNET

Libre, militante, à la gouaille affirmée, Adèle Haenel, 30 ans, a un très beau curriculum vitae, éclectique, estampillé jeune cinéma d'auteur exigeant.

Alors que son jeune frère est repéré pour passer un casting, elle est invitée à faire un essai qui s'avérera concluant et sera choisie pour interpréter une orpheline autiste dans Les diables de Christophe Ruggia à 13 ans. En plus de la natation, le cinéma permet de canaliser son énergie.

Entre temps, elle s'inscrit en classes préparatoires HEC (elle en garde un goût pour l'actualité et les chiffres) et laisse le cinéma revenir à elle. C'est la révélation avec la nomination lors de la 33e cérémonie des César pour la catégorie meilleur espoir féminin pour Naissance des pieuvres de Céline Sciamma.

En 2014, sa prestation est récompensée du César du meilleur second rôle féminin pour Suzanne de Katell Quillévéré.

Férue de poésie et de philosophie, elle se nourrit également de blockbusters. Et parmi son panthéon d'auteurs favoris, elle cite allègrement Virginie Despentes, Annie Ernaux, Marguerite Duras, Maylis de Kerangal, Pier Paolo Pasolini, Louis-Ferdinand Céline, Jacques Rancière...

Loin d'être une actrice passive, elle s'engage contre le sexisme, au cinéma et en société, rejette les diktats de la publicité et conçoit le cinéma comme la manifestation d'une conscience politique.

Sommaire

Trente ans après la chute du mur de Berlin, la réunification montre ses failles : l’élite de l’Ouest a été un tout petit peu condescendante en voulant modeler les Est-Allemands à leur image, les jeunes tiennent leur différences culturelles d’avec l’Ouest et l’extrême-droite progresse fortement…

La date de nos règles ne sont plus un secret pour Facebook. Pour peu qu’on utilise une appli pour gérer nos ragnoutes, nos données sont utilisées et le suivi de notre humeur vendue à des annonceurs… Aujourd’hui on peut choisir d’avoir un mouchard dans la culotte, qui pourrait au moins rendre service !

Kristen Stewart, ex-Twilight, ex-de Robert Pattinson également, révèle dans une interview qu’il lui a été conseillé de mettre en veilleuse sa bisexualité si elle envisageait de décrocher un rôle de super-héroïne dans un blockbuster. Bah oui, bien sûr, que les choses soient claires : Superman n’a pas de slip à paillettes, et Batman ?

Retrouvez l'équipe de "Par Jupiter !" avec :

La chronique d'Hippolyte Girardot : Un film en costume des poches

Le moment Meurice : Liberté pour Balkany !

La chronique de Thomas Croisière : La femme est un homme comme les autres

Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.