Alex Vizorek et les chroniqueurs reçoivent le groupe Marcel et son orchestre, aux accents punks et ska, se caractérisant par un répertoire qui mêle aussi bien des textes politiques que des textes festifs. Le 22 février, il se produira à l'Olympia à l'occasion de la sortie de leur album "Hits, hits, hits, hourras".

Le groupe de rock festif "Marcel et son orchestre" à Toulouse le 3 juin 2018
Le groupe de rock festif "Marcel et son orchestre" à Toulouse le 3 juin 2018 © Maxppp / Alexandre Marchi

"Hits, hits, hits, hourras", leur nouvel album

a vu le jour grâce au financement participatif et au soutien de leurs nombreux fans. 

Riche de 26 titres remaniés et de 22 autres inédits, le groupe s'est nourri de la grande sono mondiale, avec un florilège de sons et d'énergies.

Si le public n’avait jamais insisté, on n’aurait jamais fait ce disque.

Parmi leurs influences, Marcel et son orchestre cite des professeurs particuliers d'irrévérence : Charlie Hebdo, Jean Yanne, les Marx Brothers, les Nuls, les Monty Python, Nino Ferrer, Jacques Dutronc, Alain Souchon...

Côté identité visuelle, Marcel et son orchestre arbore des costumes qui rappellent le Carnaval de Dunkerque, lieu de mise à mal des institutions, des préjugés et de la religion.

On voulait mettre à mal tous les codes. Marcel, c’est un peu méfiez-vous des apparences !

Originaire de la région Hauts-de-France,

le groupe se forme à la fin des années 1980 du côté de Boulogne-sur-Mer et revendique un goût pour la déconne et le collectif.

En 1989, Marcel et son orchestre se positionne en demi-finale des sélections régionales du Printemps de Bourges. Mais c'est au sein des années 1990 que le groupe s'ancre définitivement sur la scène alternative française.

Un groupe alternatif, c’est pour nous un groupe qui est plutôt en résistance à la culture marchande.

Leur originalité et leur investissement le propulse aux Victoires de la musique 2002, nominé dans la catégorie "Groupe ou Artiste Révélation Scène".

Après l'annonce de l'arrêt du groupe, il se reforme toutefois en 2017 pour trois concerts à Lille puis pour participer à plusieurs festivals.

Sommaire

Nous sommes à deux ans et demi de l'élection suprême en France et Marine le Pen s'est déjà lancée dans la course. Elle a annoncé hier sa candidature. Est-ce qu'on peut donc déclarer ouverte la campagne présidentielle ?

Ecouter de la musique rendrait les enfants plus intelligents. La musique boosterait le QI des marmots et renforcerait leur détermination et leur sang froid. Après il ne faut pas que les enfants aient les mêmes goûts que moi !

Comme si le mois de janvier n'était pas assez déprimant, les Français ont importé d'Angleterre le dry january. Le mois sans alcool doit permettre à ceux qui le font de prendre du recul sur leur consommation d'alcool et de profiter différemment de la vie.

Retrouvez toute l'équipe de "Par Jupiter !" avec :

La chronique de Mélanie Bauer : Marcel et son orchestre

La chronique posthume de Christine Gonzalez : Un peu de poésie, merde !

La chronique de Thomas Bidegain : Les bonnes résolutions du storytelling

La chanson de Frédéric Fromet : Cons comme des balais

Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.