Charline Vanhoenacker et Juliette Arnaud reçoivent l'auteure, compositrice, interprète, actrice et mannequin franco-britannique Lou Doillon pour la sortie de son album "Soliloquy" en février dernier qui se conclut par trois concerts en ce mois de novembre. Entre rock indé et alternatif, elle se confie et partage.

Lou Doillon, comédienne et interprète française, et entre autres fille de la chanteuse Jane Birkin et du cinéaste Jacques Doillon.
Lou Doillon, comédienne et interprète française, et entre autres fille de la chanteuse Jane Birkin et du cinéaste Jacques Doillon. © AFP / Daniel Pier / NurPhoto

Certes elle est la fille de... ou encore la sœur de... mais pas seulement ! Lou Doillon, au cours de ces dernières années, a su se démarquer d'un lourd héritage familial et nous proposer un univers singulier aussi bien en chansons que sur les planches ou sur les écrans.

Celle qui rêvait de devenir écrivain, détective ou bien médecin légiste est finalement une artiste aux multiples facettes. 

Comme je suis une personne publique, je n’ai jamais pu faire mes armes à l’ombre.

Peu intéressée par l'école qui ne lui rend pas sa curiosité, elle arrête sa scolarité à 15 ans mais continue de développer à côté un insatiable goût pour la littérature qui transparaît dans sa musique.

A 5 ans, elle débute sa carrière au cinéma sous les auspices d'Agnès Varda dans le film Kung Fu Master. Et c'est en 1998 qu'on la voit sur grand écran dans le film de son père, Jacques Doillon, interprète du premier rôle dans Trop (peu) d'amour. Au fur et à mesure, elle aspire à l'émancipation artistique et collabore avec d'autres réalisateurs comme Michel Blanc pour Embrassez qui vous voudrez ou Abel Ferrara pour Go Go Tales.

Cette curiosité qui la caractérise la transporte vers le monde de la mode en s'affichant égérie pour Givenchy ou Erès.

En 2012, Lou Doillon signe un contrat avec le label français Barclay pour trois albums. 

Un premier EP sort en juin, produit par Etienne Daho et mixé par Philippe Zdar. Le jour de ses 30 ans, son premier disque "Place", sort dans les bacs et est salué par la critique.

L'année suivante, elle reçoit le prix de l'Artiste féminine de l'année aux Victoires de la musique, face à Françoise Hardy et Céline Dion, devenant ainsi la première artiste depuis Vanessa Paradis à être récompensée pour un premier album

En musique, ce qui est merveilleux, c’est l’idée de devenir une voix off.

Trois ans plus tard, "Laylow" affiche un côté plus expérimental. 

Elle confie pendant son enfance avoir découvert les Rita Mitsouko qu'elle qualifie d'univers très éloigné de son environnement familial où primait la figure du Pygmalion.

Enfin, son engagement humanitaire la place comme ambassadrice de la Fondation Internationale des Ligues des Droits de l'Homme.

Sommaire

La Convention Internationale des droits de l’enfant a 30 ans, Joyeux Anniversaire ! … et si de réels progrès se sont produits, une tribune dans le Monde déplore le fossé persistant entre l’affirmation des droits formels et la réalité. Et ça c’est rien à côté de ceux qui tous les jours confondent les enfants et les animaux de compagnie…

Tous les gouvernements qui se succèdent veulent réformer les retraites. Et nous ? On passe notre vie à penser à cette retraite… sans même savoir si on la verra un jour… La pension, cette obsession…

Pour remédier aux difficultés des élèves français dans l’apprentissage de l’anglais, les profs ont une astuce : étudier les paroles de chansons. Et voilà comment ruiner des dizaines de chansons pop, qu’on finit par ne plus supporter… à moins d’avoir la double culture

Retrouvez toute l'équipe de "Par Jupiter !" avec :

La chronique d'André Manoukian : La voix de Lou

Le moment Meurice : Le moment Juliette n°2 : les droits de l'enfant

La chronique de Pablo Mira : Gilets Jaunes = Gros Nazis

Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.