Charline Vanhoenacker et Alex Vizorek ont reçu Frédéric Lodéon et Michel Hazanavicius.

 Frédéric Lodéon et Michel Hazanavicius.
Frédéric Lodéon et Michel Hazanavicius. © Grégory YETCHMENIZA PHOTOPQR/LE DAUPHINE/MAXPPP et LAURIE DIEFFEMBACQ / BELGA MA

Frédéric Lodéon

Frédéric Lodéon commence l’apprentissage de la musique lorsque son père est nommé directeur de l'École de musique de Saint-Omer puis de Grenoble de 1970 à 1994. Il apprend auprès du violoncelliste Albert Tétard. 

En 1969, il reçoit le premier prix de violoncelle au Conservatoire national supérieur de musique de Paris et en 1977, il remporte le premier prix ex-aequo du concours international Mstislav Rostropovitch ; il est le seul Français à l'avoir remporté. Grand Prix du Disque de l’Académie Charles Cros et Grand Prix de l’Académie du Disque Français en tant que violoncelliste, il se consacre dès les années 1990 à la direction d’orchestre et ce, avec succès. Il dirige différents orchestres, parmi lesquels l'Orchestre philharmonique de Radio France, l'Orchestre du Capitole de Toulouse, l’Orchestre national Bordeaux Aquitaine. 

Au début des années 1990, il présente sur France 3 l'émission Musiques, Maestro ! qui veut faire connaître les orchestres français tels que l'Orchestre de Paris, l'Orchestre national Bordeaux-Aquitaine ou l'Orchestre national de Lyon, à un très large public. Frédéric Lodéon entre donc à la radio durant l'été 1992. Il se rend célèbre auprès du grand public par ses émissions Carrefour de Lodéon sur France Inter de 1992 à 2014 (pour laquelle il reçoit les Lauriers du Club de l'Audiovisuel du Sénat et le Grand Prix du meilleur animateur de radio de l'année) puis sur France Musique jusqu'au 28 juin 2020, ainsi que Les grands concerts de Radio France

Depuis 2014, il est Président d'Honneur du Festival Bach en Drôme des Collines. Frédéric Lodéon anime également chaque année en juillet le Festival musical « À portée de rue » à Castres ainsi que certains concerts du Conservatoire américain de Fontainebleau chaque été.Frédéric Lodéon a présenté 17 fois les Victoires de la musique classique et a reçu une Victoire d’honneur pour l’ensemble de sa carrière. Enfin, Frédéric Lodéon est Chevalier de la Légion d’Honneur, Commandeur des Arts et Lettres, et a reçu le Prix Richelieu pour son bon usage de la langue française (2007).

Michel Hazanavicius

Fils d'un informaticien et d'une documentaliste, Michel Hazanavicius se passionne très tôt pour le cinéma. Il commence d'abord sur Canal en tant que stagiaire puis devient scénariste à la fin des années 1980 sur certains sketchs des Nuls. La télévision lui ouvre les portes du cinéma. Il goûte d'abord au montage avec La Classe Américaine en 1993 puis réalise Mes Amis, son premier long-métrage, en 1999. Ce film est cependant un échec ; Michel Hazanavicius se tourne alors vers la publicité. Ce n'est qu'en 2006 qu'il réalise son second long-métrage : OSS 117 : Le Caire nid d'espions. S'en suivent OSS 117 : Rio ne répond plus en 2009 et surtout The Artist, pour lequel il remporte cinq Oscars et en particulier celui du meilleur film et du meilleur réalisateur. 

En 2020, est paru La Classe Américaine, un livre illustré du scénario du même nom, qui se veut une parodie de la collection "Les grands classiques".

Michel Hazanavicius et Dominique Mezerette réalisent en 1993 La Classe Américaine, un montage d'extraits de films cinématographiques avec des acteurs américains connus (John Wayne, Robert Redford, Dustin Hoffmann...) dont les dialogues sont détournés. Michel Hazanavicius y pose les bases de son style futur : citations visuelles, pastiche cinéphile et références, entre hommage et ironie, à l'histoire du cinéma. Diffusé une seule fois à la télévision, sur Canal, le long-métrage a tout de suite séduit une poignée d'amateurs de détournements qui l'ont enregistré sur VHS puis l'ont diffusé sous le manteau, notamment sur DailyMotion et YouTube, faisant de ce film dans les années 2000 un grand succès. Michel Hazanavicius reconnaît cependant certains côtés obsolètes de son film. A l'époque, lui et son coéquipier voulaient se moquer de la "mythologie hollywoodienne" et notamment de sa très grande misogynie et de son rejet total de l'homosexualité. 

Au sommaire de cette émission

Faut-il vendre des œuvres pour sauver des emplois ? C’est la question que se posent plusieurs musées américains et britanniques, qui vivent actuellement la plus grande crise économique de leur histoire...

Bientôt un grand cru dans le Grand Paris ? À cause de la montée des températures, il y a de plus en plus de vignes au nord de la Loire. Pour la première fois, l’Ile-de-France commercialise un vin et à l’avenir, la Bretagne pourrait réunir les conditions pour un grand cru…

Déni démocratique en Biélorussie : le dictateur Alexandre Loukachenko règne sur la Biélorussie depuis maintenant vingt-six ans et ce n'est pas prêt de s'arrêter. Le chef d'Etat se montre en gilets pare-balles et Kalachnikov à la main, dans sa résidence à Minsk située non loin des manifestations de l'opposition.

La lutte pour la transition écologique est-elle compatible avec un modèle publicitaire dont la fonction principale est l'incitation permanente à la consommation ? La réponse semble évidente. Et pourtant, Thierry Libaert affirme que la publicité pourrait être un moteur dans la lutte contre le réchauffement climatique, en incitant aux écogestes plutôt qu'à la consommation.

Retrouvez l'équipe de Par Jupiter ! avec

  • La chronique d'André Manoukian : Cher Frédéric Lodéon
  • Le moment Meurice : Mutilez utile
  • La séance de Thomas Croisière : "Le Grand Détournement - La Classe Américaine" de Michel Hazanavicius et Dominique Mézerette
  • La chanson de Frédéric Fromet : Aime

La programmation musicale

  • Nicolas GODIN – Bach off
  • MELODIE GARDOT – Ninguem Ninguem

N'hésitez pas à liker la page Facebook de l'émission !

17h37
Guillaume Meurice
Exporter
17h55
Visuel générique humour
Le sketch, par jupiter !
Le sketch, par Jupiter ! du mardi 22 décembre 2020
Exporter
17h57
Visuel générique humour
Le sketch, par jupiter !
Le sketch, par Jupiter ! du mardi 22 décembre 2020
Exporter
Les invités
L'équipe