Charline Vanhoenacker et Juliette Arnaud ont reçu le quintuple champion olympique Martin Fourcade pour la sortie de son livre "Dernier tour de piste" ainsi que l'écrivaine Tatiana de Rosnay pour la parution de son roman "Les Fleurs de l’Ombre", une coédition Robert Laffont - Heloïse d'Ormesson.

Martin Fourcade et Tatiana de Rosnay
Martin Fourcade et Tatiana de Rosnay © Getty / DeFodi Images /Getty et Philippe de Poulpiquet/Maxppp

Martin Fourcade

Martin Fourcade est un biathlète français né le 14 septembre 1988 à Céret dans les Pyrénées Orientales. Il commence le biathlon à l'âge de 15 ans et remporte en 2007 une médaille de bronze avec l'équipe de France aux championnats du monde junior. En 2010, il remporte cette fois-ci une médaille d'argent aux Jeux Olympiques de Vancouver. 

En décembre 2013, Martin Fourcade totalise 27 victoires en épreuve individuelle de coupe du monde et 54 podiums. En février 2014, il participe aux Jeux Olympiques de Sotchi et décroche deux titres olympiques : le premier en poursuite et le second en épreuve individuelle de 20 km. Aucun français n'avait été double champion olympique depuis Jean-Claude Killy en 1968.

Son dernier livre, Dernier Tour de piste, est sorti le 30 septembre dernier. Ce livre a été écrit avec la collaboration de Jean Issartel, ancien journaliste et notamment rédacteur en chef à l’Equipe Magazine.  

C’est son deuxième livre après son autobiographie Mon Rêve d’Or et de Neige, sorti en Novembre 2017. 

Ce livre constitue son carnet de bord de sa dernière année de compétition (du 28 novembre 2020 au 19 Mars 2020) et de son retour au premier plan conclu par un titre mondial conquis lors de l'Individuel d'Anterselva (Italie) et un premier succès avec le relais masculin. Dans ce récit, il raconte ses réflexions et ses doutes sur l'arrêt de sa carrière.

Ce livre a été en quelque sorte ma thérapie. 

Tatiana de Rosnay

Tatiana de Rosnay a publié son premier roman, L’Appartement témoin, en 1992. Depuis, elle a publié une quinzaine de livres dont Elle s’appelait Sarah, vendu à onze millions d'exemplaires dans le monde et porté à l’écran par Gilles Paquet-Brenner en 2010. Sa mère, Stella Jebb, est la fille de Lord Gladwyn Jebb, ancien secrétaire général de l'ONU par intérim et ambassadeur britannique à Paris de 1954 à 1960. Son père est le scientifique Joël de Rosnay. 

Tatiana de Rosnay a vécu à Paris, où elle a étudié à l'École active bilingue Jeannine-Manuel, Boston et enfin en Angleterre. De retour à Paris en 1984, elle devient attachée de presse dans une maison de vente aux enchères puis dans une agence de publicité, journaliste pigiste pour Vanity Fair et Elle, et critique littéraire pour Psychologies magazine. 

Elle écrit son premier roman Une petite fille nommée Carrie à l'âge de dix ans. Ses autres écrits de jeunesse rédigés entre 10 et 30 ans sont enfermés dans une cave avec la mention « Ne pas publier si je meurs ». Depuis 1992, Tatiana de Rosnay publie des romans en français et en anglais. 

Son premier succès vient avec son roman de 2006, Elle s'appelait Sarah, qui met en parallèle deux histoires : l'une se déroulant lors de la rafle du Vélodrome d'Hiver en 1942 et l'autre en 2002. Cette dernière relate l'enquête d'une journaliste américaine sur cet événement de la Shoah en France, à l'occasion de son soixantième anniversaire. En 2009, Tatiana de Rosnay publie son neuvième roman, en anglais, Boomerang. Il commence par le parallèle entre l'accident de voiture d'un frère et d'une sœur, au milieu des années 2000, et un secret de famille dans les années 1970, avant le décès de leur mère. 

Sa romancière préférée est Daphné du Maurier, dont elle a publié la biographie en mars 2015, Manderley for ever, nominé pour le Goncourt de la biographie 2015 et gagnant du prix de la biographie d’Hossegor 2015.

Elle vient aujourd'hui nous parler de son dernier roman, Les Fleurs de l'ombre, titre emprunté à l'œuvre de Virginia Woolf. Ce livre est une invitation à la réflexion sur un futur qui nous angoisse, il est né de conversations qu'elle a eu avec son père. Dans ce roman, Clarissa Katsef quitte son mari à la suite d’une découverte qui l’a profondément bouleversée et peine à trouver un nouveau toit. La chance semble enfin tourner lorsqu’elle est admise dans une résidence pour artistes CASA. Après quelques jours passés dans son superbe appartement, elle éprouve un malaise diffus, le sentiment d’être observée en permanence... 

Tatiana de Rosnay met en lumière la société dans laquelle nous vivons : une société de plus en plus déshumanisée, où l'intelligence artificielle, et les robots qui assistent l'homme sont de plus en plus prisés.

Ce roman met en scène d'une façon légèrement exagérée ce qui existe déjà. Ce qui m'intéresse c'est comment nous, en tant qu'êtres humains, nous réagissions à ce progrès.

Au sommaire de cette émission

On vit dans un monde d'emballages : L’ONG Foodwatch a observé que lorsqu’on achète certaines marques de produits comme du saumon ou des céréales par exemple, on achète jusqu’à un tiers de vide...

"Comment toute l'humanité accepte-t-elle de passer ses journées assise sur une chaise de bureau ?" C'est la question que s'est posée un ethnologue qui a retracé l'histoire des bureaux.

Quelles traces les gestes barrières vont-ils laisser dans notre rapport à l'autre ? Les gestes barrières c’est un peu comme l’état d’urgence : on pense au début que c'est provisoire, et petit à petit, on se retrouve avec la distanciation inscrite dans la Constitution...

Devra-t-on payer pour les corps virtuels demain ? L’artiste Simon Senn a réalisé un spectacle, Be Arielle F, qui soulève la question des droits encore inexistants des identités et répliques numériques. Son spectacle s'articule autour de son expérience dans le corps virtuel d’une femme qu’il a acheté sur une plateforme pour 12 dollars seulement...

Retrouvez l'équipe de Par Jupiter ! avec

  • La chronique d'Aymeric Lompret : L'argent ne fait pas le bonheur 
  • Le moment Meurice : Une médecin contre les masques
  • Clara Dupont-Monod : "Les Fleurs de l'Ombre" de Tatiana de Rosnay
  • La chanson de Frédéric Fromet : Un oiseau

La programmation musicale

  • Leyla MCCALLA - The capitalist blues
  • DANI - Dingue

N'hésitez pas à liker la page Facebook de l'émission !

Les invités
L'équipe