Charline Vanhoenacker et Juliette Arnaud ont reçu au cours de ces derniers mois l’actrice Mylène Demongeot et l’essayiste Serge Bramly. La première s’attaquait aux arnaques avec son livre « Très chers escrocs… » tandis que le second sortait un documentaire « Léonard de Vinci, l’homme universel ».

Serge Bramly et Mylène Demongeot
Serge Bramly et Mylène Demongeot © AFP / ULF ANDERSEN / AURIMAGES et Joel Saget

Mylène Demongeot

Avec Brigitte Bardot, elles incarnaient la nouvelle génération d’actrices libres et bouillonnantes des années 1950-1960, toutes deux engagées dans la défense des animaux et de l’environnement.

Principalement connue à l’époque pour ses rôles dans Les Sorcières de Salem de Raymond Rouleau, Bonjour tristesse d’Otto Preminger et les Fantômas d’André Hunebelle, elle a relancé sa carrière avec des films tels que 36 quai des Orfèvres d’Olivier Marchal et les Camping de Fabien Onteniente.

Sommaire

Gare à vos miches, c’est l’ouverture de la chasse ! Depuis que le prix du permis a été divisé par deux, les demandes ont été multipliées par trois. Tandis que la nouvelle cible des fédérations de chasseur, ce sont les jeunes…

Le nouveau texte de loi bio éthique concernant l’élargissement de la PMA est présenté ce mercredi au Conseil des Ministres. Mais ce qui agite la classe politique, c’est un glissement possible vers la GPA. D’accord mais des enfants issus de la GPA en France il y en a. Sauf évidemment si on les a oubliés dans ses bagages...

Serge Bramly

On lui doit plus particulièrement cette célèbre monographie ré-augmentée au fil des années : Léonard de Vinci, une biographie, qui lui a pris six ans de sa vie en termes de recherche.

Il appartient à une famille intellectuelle dont la mère était professeure d’histoire-géographie puis directrice littéraire. 

Après des études en France, il part voyager dans le monde, en tant que photographe de mode et de publicité par exemple.

Ses passions éclectiques le portent vers diverses activités : critique gastronome, rédacteur de texte pour les parfums Yves-Saint-Laurent et Chanel, journaliste, éditeur…

Sommaire

L'Italie ne prêtera pas L'homme de Vitruve à la France pour l'exposition De Vinci au Louvre. Les Italiens veulent qu'il reste en Italie. Pourquoi ? Parce que Léonard est italien, et par crainte d'abîmer l'oeuvre.

Le Théâtre du Châtelet se lance dans la parfumerie avec une fragrance qui rappelle le parfum de la salle. Il est désormais possible d'acheter à la billetterie une place de spectacle et 200 mL de flotte à 120 boules.

Et le florilège de chroniques pour ce best-of avec :

La chronique de Pablo Mira : La France, ce sale pays liberticide !

Le moment Meurice : Le racisme anti-blanc

La chronique littéraire de Juliette Arnaud : Ivan Jablonka, Laëtitia ou la Fin des hommes, éditions du Seuil, 2016

La chanson de Frédéric Fromet : On n’a pas de moule 

Les invités
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.