Pour clôturer cette première semaine de best-of, voici les meilleurs moments des émissions avec Clément Viktorovitch, spécialiste de rhétorique politique et de négociations, chroniqueur dans « Clique » sur Canal+ et Carla Bianchi, humoriste, pour son spectacle « Migrando ».

Clément Viktorovitch

Chercheur au CNRS, il a soutenu une thèse sur la rhétorique en 2013 qui l’a ensuite propulsé dans les média comme la chaîne « Public Sénat », « CNews », et plus récemment « Canal  ».

Animé par l’idée de partage, son blog « Aequivox » est hébergé par Mediapart et il a également créé l’université politique populaire Politeia, fruit des conférences qu’il a dispensées dans diverses bibliothèques parisiennes.

Sommaire

En ce premier jour de congés scolaires, les trains sont tout perturbés. Les cheminots ont décidé d’exercer leur droit de retrait après un accident. Le gouvernement appelle cela « une grève surprise » et la presse « une grève inopinée »… Et le président de la SNCF il dit quoi ?

Dans tous les rendez-vous, il y a ceux qui attendent et ceux qui se font attendre. Le retardataire essaye toujours d’avoir raison. Une bonne raison. Alors qu’il a tort. C’est passionnant la rhétorique de l’excuse. Surtout dans un métier en particulier…

Carla Bianchi

Dans ce spectacle, elle prend à bras-le-corps la thématique des réfugiés en Italie, dans un petit village plein d’humanité.

A l’âge de 9 ans, Carla Bianchi arrive à Paris et se perd dans le métro ! Peu à peu, elle va apprivoiser cette capitale pour s’y produire et dénicher avec bienveillance toutes les manies françaises.

Dolce France est son premier stand-up en 2016 qui retrace sa volonté de s’intégrer à tout prix, y compris jusqu’à la volonté de gommer son accent.

Sommaire

Voilà qu’un octogénaire a tiré sur une mosquée, en blessant grièvement deux personnes, à Bayonne, une ville réputée paisible. Le tireur a été candidat au Front National. Détenteur de plusieurs armes à feu. Et admirateur d’Eric Zemmour…

Pour ne pas heurter la sensibilité du public pendant les Journées du Patrimoine, l’UNESCO a mis un slip aux statues… Le résultat d’une incompréhension entre l’artiste et l’institution… Mais alors comment aurait réagi le public si les statues ne portaient pas de slip ?

Et le florilège de chroniques pour ce best-of avec :

La chronique posthume de Christine Gonzales : La valse des morts sur France Inter

La chronique musicale de Mélanie Bauer : Corpse Flower de Mike Patton et Jean-Claude Vannier

La chanson de Frédéric Fromet : Balance ta boîte

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.