Charline Vanhoenacker et Alex Vizorek accueillent la chanteuse et pianiste française Marie Paule Belle. Dans ‘Comme si tu étais toujours là’, elle dévoile les lettres reçues de l'écrivaine Françoise Mallet-Joris qui fut sa compagne dans les années 70. Un livre hommage paru le 27 février 2020 aux éditions Plon.

Originaire de Picardie, Marie Paule Belle n'a que trois ans lorsqu'elle commence à apprendre le piano avec sa mère.  Sa carrière débutera vingt ans après avec la sortie de son premier 45 tours sorti en 1969, puis de son premier 33 tours en 1973. Elle se fera véritablement connaître en France en 1976 avec la sortie de sa chanson culte 'La Parisienne' qui deviendra disque d'or.  Après sa première représentation à l'Olympia en 1978, les tournées s'enchaînent et le succès bat son plein. En 2020, la chanteuse fait son retour sur la scène parisienne et publie un livre en hommage à son ex-compagne.

Françoise Mallet-Joris a partagé la vie de Marie Paule Belle pendant onze années à Saint-Germain-Des-Prés. Par des lettres dont le lyrisme témoigne de l’intensité de leur relation, l'écrivaine manifestait un besoin permanent de transmettre ses sentiments à son aimée. L’élue de son cœur n’avouera s’être rendue compte de la profondeur de cet amour qu'après sa mort en 2016, après avoir relu leurs échanges épistolaires. Marie Paule Belle lui rend hommage dans son ouvrage, ‘Comme si tu étais toujours là’, aux éditions Plon, où elle décrit un amour "sans honte ni pudeur".

Sommaire

Où sont les femmes ? Pas dans les mairies... seules 17% des communes sont dirigées par des mairesses... Oui j'ai choisi de dire "mairesse", pour mettre l'Académie en PLS... et moins d'un tiers sont premières adjointes...

Si les mots sont une photographie du monde qui nous entoure, on peut imaginer le futur grâce aux néologismes... Parce qu'en ce moment les mots qui définissent notre monde c'est "Coronavirus", "uberisation" et "climatosceptique"... alors si on peut changer le monde en inventant des mots...

Madonna a battu un record : 3 heures de retard lors de son concert à Paris samedi dernier... qui s'est achevé à 2 heures du matin... quand il n'y a plus de transports en commun quoi...

Retrouvez toute l'équipe de "Par Jupiter !" avec : 

La chronique d'Hippolyte Girardot : Musique Alien

La chronique de Christine Gonzalez : La télévision en deuil

La chronique de Juliette Arnaud : Comme si tu étais toujours là, Marie-Paule Belle

La chanson de Frédéric Fromet : Muoio per lui

Programmation musicale
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.