Alors que l'on sait que certains détenus sortent plus dangereux de prison qu'ils n'y sont entrés, jamais nos prisons n'ont été aussi pleines. A l'heure où l'on parle beaucoup de radicalisation dans les prisons, comment comprendre ce paradoxe ?

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.