Et si notre monde était devenu trop petit pour nous? Trop nombreux, nous gaspillons les ressources naturelles et polluons à tout va. Or, nous sommes dans une situation "d'enfermement planétaire" nous dit André Lebeau, qui, fort de ses années passées au CNES, voit notre planète comme un "moustique prisonnier d'un rayon de lumière solaire dans l'immensité de l'espace"...

1

invité(s)

André LEBEAU

ancien président du CNES, Centre National d'Etudes Spatiales

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.