En matière d'impôts, le citoyen ou citoyenne que nous sommes est un peu schizophrénique: on veut plus de service public, plus d'hôpitaux, plus d'écoles, mais on veut aussi payer moins d'impôts ou même pas du tout ! Preuve en est que l'idée qu'il est utile et légitime de verser à l'Etat une partie de ses revenus ne va pas de soi.. Voyage au coeur des batailles de l'impôt au moment même où les députés ont voté (cette nuit) l'abrogation du bouclier fiscal et l'allègement de l'ISF

1

invité(s)

Nicolas DELALANDE

historien, il est chargé de recherches au Centre d'histoire de Science Po

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.