guerre identités
guerre identités ©

Cette semaine, mardi 10 mai, a eu lieu la journée de commémoration de l'abolition de l'esclavage, l'occasion de prendre le pouls de la société française. Pourquoi notre pays semble plonger toujours plus dans une sorte de déclinisme: contre la mondialisation, contre l'Europe, contre les migrants, la société française se replie sur elle-même et a peur. Onze ans après les émeutes de 2005 dans les banlieues qui avaient mis à jour la "fracture coloniale" toujours à l'oeuvre dans notre pays, nous dirigeons-nous vers une guerre des identités? Comment faire pour que la peur de l'autre, de l'Islam ne devienne pas le ciment de notre société?

Vous avez toute une génération de gamins qui dès 7, 8 ou 9 ans ne se sentent plus français alors qu'ils sont nés en France, et face à eux, des millions de Français qui ne les considèrent pas véritablement comme des Français, à part entière Ca veut dire que nous avons une société fragmentée Comment rebondir? Je crois profondément et très positivement avec les 23 auteurs de ce livre qu'il y a des clés de solution, que nous avons en nous cette capacité (...) [la] France n'est pas en déclin, elle bouge, elle vit, (...) elle est multiple, elle est diverse, elle a une force incroyable

►►►Pour écouter l'extrait sonore: Leçon inaugurale du romancier Alain Mabanckou, 17 mars 2016, Collège de France

►►► Pour aller plus loin: quelques conseils de lecture pour comprendre le monde autrement dans le Journal des idées

Les liens

Emission "Parenthèse" Chaque dimanche matin, à 7h20, une interview d'un philosophe, historien ou sociologue pour comprendre autrement l'actualité

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.