Crise économique, crise sociale, crise écologique, accident nucléaire, entre catastrophes et apocalypse, on hésite, on se dit que tout cela risque de mal finir, et on attend, parfois résigné, la fin de ce monde.

Mais vivons-nous la fin du monde ou la fin d'un monde, le nôtre, dont nous ne saisissons plus vraiment le sens? Comment résister au catastrophisme et inventer un nouveau rapport au temps, à l'avenir, bref recréer du possible?

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.