Comme nous l'avons vu précédemment, nous n'utilisons pas seulement 10 % de notre cerveau, mais bien 100%.

Le cerveau
Le cerveau © Getty

Il ne s'agit pourtant pas d'une limite, car le cerveau utilisé à 100% ne cesse en réalité de se transformer. Nous utilisons 100% d'un cerveau plastique et non rigide, c'est ce que l'on appelle la plasticité cérébrale.

cette idée, pleine de promesse et d'optimisme est mise à toutes les sauces depuis quelques années, à tel point que l'on est en droit de se demander si elle n'est pas un remake du mythe des 10%, version 21è siècle ?

Et bien non, la plasticité cérébrale est une réalité, une réalité quotidienne !

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.