Lorsque l'on apprend une langue étrangère, il faut se méfier des mots qui semblent évident. Des sortes de faux amis dont on avait d'abord cru naïvement qu'ils étaient de vrais amis

L’anatomie du cerveau gravure de 1886
L’anatomie du cerveau gravure de 1886 © Getty

Tel est le cas du joli mot de cortex qui renferme plusieurs idées contre-intuitives.

Étymologiquement, le cortex cérébral est l'écorce de notre cerveau. Qui dit écorce pense le plus souvent à l'écorce des arbres ou à la peau de certains agrumes ou même à l'écorce du globe terrestre c'est à dire à la partie superficielle de tous ces objets naturels.

Et qui dit superficiel, dit le plus souvent un peu inutile, secondaire, du moins en comparaison de ce que cette couche protège : les profondeurs cachées du cerveau. Profondeurs enfouies, profondeurs convoitées, inaccessibles et donc précieuses.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.