Zoé est féministe depuis l'âge de treize ans. Très engagée dans la cause, elle fait partie de l'association « Volar », à Poitiers, une association qui vise à promouvoir le féminisme mais également les droits et la culture LGBTQ +.

Le féminisme que défend Zoé est intersectionnel

Le féminisme, nous raconte-t-elle, ce n'est pas seulement lutter pour l'égalité des droits entre les hommes et les femmes, c'est quelque chose qui va beaucoup plus loin dans la lutte contre les discriminations. 

Et de même qu'il y a des luttes et des discriminations, il y a non pas un mais des féminismes. Les femmes, en effet, ne sont pas toutes confrontées aux mêmes systèmes d'oppression. 

Zoé milite avec des personnes qui ont sensiblement le même âge qu'elle, lorsqu'ils échangent avec leurs ainés, ils observent  un certain décalage entre les générations. 

Zoé réfléchit théoriquement la question du féminisme, notamment à travers ses lectures, mais elle ancre également ses idées dans le réel, elle se confronte au monde et aux gens. 

Lorsque  nous avons enregistré cet entretien avec Zoé, il y a quelques semaines, elle m'a parlé d'une action qui l'avait particulièrement marquée ces derniers mois … Une action qui est aussi un chant : "un violador en tu camino", un chant du collectif chilien "Las Tesis". 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.