Elles ont été louvettes et éclaireuse, elles sont maintenant ainées. Les habitudes, les symboles, la philosophie scout, elles connaissent tout ça comme leur poche ...

Mathilde et Raphaëlle font partie des Eclaireurs et Eclaireuses Unionistes de France, la branche protestante du scoutisme. 

Très vites on s'est mises à parler des clichés et des préjugés qui entourent la vie des scouts.

Oui, c'est vrai Raphaëlle et Mathilde campent en forêt un week-end par mois et trois semaines pendant les vacances d'été, oui il n'y a ni douche, ni toilettes, ni table, et elles doivent tout fabriquer de leur mains. Mais lorsqu'elles sont ainsi plongées dans la nature souveraine, elles vivent des moments, comme suspendus, comme qui dirait en dehors du temps. 

Lors de ces week-ends et de ses camps, elles passent du temps – beaucoup de temps - avec les autres, et c'est l'apprentissage de la vie en groupe. 

Avec l'âge viennent des responsabilités, il faut savoir se gérer mais aussi arriver à orchestrer toute une vie en commun. Dans cet art de la relation humaine, Mathilde s'est déjà trouvé, elle veut être chef. 

Gérer des groupes, Mathilde et Raphaëlle en ont maintenant l’habitude. Pour être un bon leader, comment fait-on ? Nos deux scouts devant l'éternel ont-elles quelques trucs et astuces à nous révéler ? Quelles qualités, par exemple, faut-il travailler ? 

Réponse : la patience, l'écoute des autres, le dialogue, la communication. 

C'est bien noté, mais est-ce tout ? 

Non. Il y a aussi l'autorité, et c'est tout un art, un savant mélange, un dosage parfait. 

Mathilde et Raphaëlle me l'ont dit à plusieurs reprises, pour elles, les scouts, c'est une sorte de famille, mais une famille qui serait tout de même un peu différente des autres. 

La vie scout est rythmée par des rituels, l'un deux s'appelle la promesse.Entouré de tous leurs camarades, la main sur le feu, ils s'engagent en prononçant des mots bien précis. Et bien sûr, à chaque age son vocabulaire. 

Lorsque vers l'âge de 16 ans, ils deviennent « ainé », les scouts promettent de « donner un sens à leur vie ». Sacrée exigence.

Voyons-voir, qu'est-ce que cela signifie pour Mathilde et Raphaëlle ? 

Pour aller plus loin : 

Le site des "Eclaireurs et Eclaireuses Unionistes de France" : ICI. 

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.