Quand on 17 ans, quand on n'a pas le droit de voter, comment on lutte ?

Des jeunes défilent le 29 novembre à Londres à l'occasion des "Fridays For Future"
Des jeunes défilent le 29 novembre à Londres à l'occasion des "Fridays For Future" © Getty / Peter Summers

Les marches ne sont pas suffisantes

Ils ont marché le 15 mars, le 24 mai et le 20 septembre dernier... Aujourd'hui, où en est la lutte chez "Youth For Climate Paris? "

Le jeune mouvement est à un tournant de son histoire. Les marches ne suffisent plus, cette jeunesse veut faire réagir le gouvernement. 

Jusqu'où Marie est-elle prête à aller ? 

Jusqu'où chacun est-il prêt à aller, c'est une question personnelle, mais au sein d'un mouvement, c'est aussi un questionnement collectif, chez "Youth For Climate", où se situe - si je puis dire - la tendance ? Se sont-ils déjà posés, par exemple, la question de la violence ? 

Une jeune vie engagée

Depuis qu'elle a rejoint le mouvement en mars dernier, l'engagement a envahi sa vie. 

Marie travaille tout le temps, elle a des réunions tard le soir pour établir des stratégies, elle est sollicitée par la télévision, la presse, la radio... Bref, sa vie a changé, mais qu'est-ce qui a changé en elle ? 

"Est-ce aux enfants de prendre les responsabilités ?" se demande Marie. Une chose est sûre, la lutte contre le réchauffement climatique est sa priorité. 

Aller plus loin

  • Le site de "Youth for climate France"
  • Marie, il y a quinze jours, a participé au lancement du Festival "Les Solidarité", du 15 Novembre au 1er Décembre. Tous les évènements, les dates, sont à retrouver sur le site du festival. 
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.