Le Ramadan 2011Durant un mois, les musulmans pratiquent le jeûne chaque jour, entre le lever et le coucher du soleil. Ils se lèvent ainsi avant l’aube afin de prendre le repas du "sahur", et se privent ensuite de nourriture et de boisson jusqu’à la quatrième prière de la journée, "al-maghrib". Chaque soir selon la tradition, on brise le jeûne en mangeant une datte puis en profitant d’un repas copieux. Les pâtisseries trouvent leur place à la fin du repas. Riches en fibres et en céréales, elles permettent d’éviter les fringales du lendemain !

Que l’on soit musulman ou gourmand, un p'tit tour dans le Palais de Karim et Anissa Khelifi...

Karim Khelifi, le Prince du Palais...
Karim Khelifi, le Prince du Palais... © Radio France

Karim et Anissa Khelifi, des commerçants qui parlent avec amour du quartier.

Ce pâtissier a révolutionné la pâtisserie orientale à Paris depuis une dizaine d’années.Il invente des gâteaux orientaux incroyables et se lâche sur les colorants, osant même les gâteaux noirs, les mélanges chocolat-piment, les aumônières en pâte d’amande violette, les petits gâteaux à la lavande et aux épices subtiles…

En 1990, Karim Khelifi quitte l’Algérie pour le 19e arrondissement de Paris. Il devient pâtissier dans une boutique qui s’ouvre, rue d’Aubervilliers et rachète le commerce il y a quatre ans.

Aujourd’hui, nombre de journaux branchés s’intéressent à lui et les commandes de boutiques de luxe affluent, mais il aime ce quartier qu’il a vu changer et veut y vivre.

Rencontre avec son épouse, Anissa, qui se sent bien aussi rue d’Aubervilliers.

Le Palais des Sultans C'est le nouveau nom de la Datte Fourrée qui fut l'une des toutes premières pâtisseries algéroises de Paris. Depuis, le nouveau chef, Abdelkrim Khelifi, perpétue la tradition en mélangeant culture orientale et occidentale.38 Rue Aubervilliers, 75019 Paris, 01 42 05 55 67.

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.