Une photo à l'équilibre incroyable. L'écrivain et académicien a choisi une image célèbre du cœur de Paris. Elle le fait voyager dans le temps et dans l'espace : il y voit ce qui entoure cette pointe de l'île de la capitale, et ce que les bâtiments historiques représentent.

Eric Orsenna en mars 2019
Eric Orsenna en mars 2019 © Getty / Eric Fougere - Corbis

Erik Orsenna : "Un jour, j'ai reçu un coup de téléphone. A l'appareil, c’était Henri Cartier-Bresson. J'ai failli tomber de ma chaise tellement je suis fou de photographes, et en particulier de ceux qui partagent ma passion du paysage. Il me proposait d'écrire un texte sur toutes ses photos de paysages. 

J’ai choisi cette photo de 1951 assez connue : « L'Île de la Cité ». Elle représente la pointe de l'île du centre de Paris, le Vert-Galant. C’est merveilleux : il y a un très grand arbre au milieu situé juste à la pointe. A droite et à gauche, il y a les deux portions du Pont Neuf. Dans la brume, on voit toute l'île de la cité. On distingue la pointe, qui n'existe plus, de Notre-Dame, celle de la Sainte-Chapelle, le Quai des Orfèvres cher à Simenon. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

C'est vraiment un lieu incroyable de l'imaginaire parisien

On voit la surface de la Seine moirée, le courant, et les lampadaires. 

C'est exactement une image de ma ville, Paris, que j'aime tant. Le cliché montre que même dans le confinement absolu, on peut voyager parce que c'est à la fois un voyage dans l'histoire et dans la géographie. 

Derrière mon dos, quand je suis face à cette photo, je vois tout ce qui va suivre, je vois Rouen, Le Havre, la Manche, je vois l'océan.

On voyage dans le temps parce que l'île de la Cité, c'est le cœur de Paris, c'est Lutèce. A gauche, il y a le Louvre, l'immense patrimoine que l'on connaît. De l'autre côté, c'est le palais de l'Institut où il y a ma chère Académie française. Et juste derrière mon dos, il y a le pont des Arts. 

Donc le pont, c'est au fond, la vie et c'est le pont entre l'histoire et la géographie. 

Ce que j'aime dans cette photo, comme toujours dans les photos d’Henri Cartier Bresson, c'est cet équilibre incroyable.

On pense que la photo est un art de l'instantané. Et là, on a une représentation de l'éternité."

==> Voir ici le cliché choisi par Erik Orsenna

Les invités
L'équipe