Le chanteur a choisi comme invitation au voyage une photographie de l'Américain Stéphen Shore prise dans un motel. Cette image le touche, parce qu'elle lui rappelle le quotidien des tournées, mais aussi pour l'impression de simplicité qu'elle donne.

Vincent Delerm en 2020
Vincent Delerm en 2020 © Radio France / Vincent Josse

Évidemment, ce n'est pas un hasard si les photographes qui ont un vrai talent, un vrai savoir-faire donnent l'impression qu'ils photographient au fil des choses. C'est leur force de nous emmener dans leur vie." Je me réveille avant tout le monde et que je regarde des photos de lui, j'ai vraiment l'impression d'être lui, de voyager à sa place...

Stephen Shore est un photographe américain. Il fait partie de cette famille de photographes qui ont beaucoup photographié les États-Unis dans les années 1960, 1970, 1980. Mais il y a chez lui quelque chose de très seventies. 

C'est le genre de photographe qui fait te poser la question de savoir, si ce que tu aimes, ce sont ses photos, ou si c'est l'Amérique de cette époque-là. Parce qu'évidemment, il "profite" de l'esthétique des motels, des usines désaffectées, de toutes ces choses que l'on adore aux Etats-Unis, et qui me font beaucoup d'effet.

Ici, c'est une photo prise dans un motel

Il s'est photographié allongé sur son lit, le lit de sa chambre. On voit juste ses jambes qui dépassent du cadre, une petite paire de Converse blanches bien usées et une télévision. On ne voit pas ce qu'il y a à la télé. La chambre est très simple. Il y a sa valise qui est posée sur une table. 

Cela fait écho à ce que l'on vit quand on est en tournée : il y a une sorte de grande aventure avant, et après la Chambre. 

Dans cette photo, on peut imaginer qu'il a dû rouler toute la journée, traverser plein de paysages, photographier des immensités et qu'il aboutit dans cette piaule un peu triste avec ce couvre-lit un peu déprimant.

Ces instants sont des bulles que l'on recherche lorsqu'on est en tournée.

C'est une photo prise de manière assez simple puisqu'il la prend en étant allongé sur son lit, et que l'on voit ses pieds qui dépassent de la photo.

Évidemment, ce n'est pas un hasard si les photographes qui ont un vrai talent, un vrai savoir faire donnent l'impression qu'ils photographient au fil des choses. C'est leur force de nous emmener dans leur vie."

Voir ici la photographie de Stéphen Shore choisie par Vincent Delerm

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.