Pour nous faire voyager, l'écrivain français, auteur de la "Saga Malaussène", a choisi un tableau du maître espagnol du XVIIIe siècle. Sur un immense fond jaune dépasse la tête d'un chien qui invite au questionnement.

Daniel Pennac au Salon du Livre en 2017
Daniel Pennac au Salon du Livre en 2017 © AFP / Jean-Marc ZAORSKI

Daniel Pennac : "C'est très étrange. Le Chien semi-caché de Goya est l'un des tableaux les plus immobiles qui soient, et pourtant c'est celui qui me fait le plus voyager. C'est une toile peinte à l’époque de Saturne dévorant ses enfants, à la fin de sa vie, dans sa période noire, lorsqu'il est devenu sourd.

Goya a peint sur les murs de sa maison un certain nombre de toiles, dont ce "Chien semi-caché"

C'est une petite tête de chien semblable à ceux que mon frère et moi récupérions dans la rue quand on était gosses. Des animaux que l’on adoptait et qui passaient le reste de leur vie chez nous. Celui-ci est pris entre deux masses de terre, l'une très marron et l'autre, une terre de Sienne, avec des éclats de jaune. Il y a l'intérieur de ces couleurs la lumière du soleil. 

Ce chien, non seulement, on ne sait pas qui il regarde, mais on ne sait même pas s'il regarde, parce que sa prunelle est vide. 

La plupart des critiques le voient comme un tableau de l'enfermement. 

Moi, je le vois vraiment comme un tableau d'espace. 

En fait, c’est un chien qui écoute quelqu'un qui lui parle. Il y a cette prunelle blanche qui est comme un rêve métaphysique. Moi, je voyage dans l'espace, dans cette grande terre de sienne jaune proportionnellement immense par rapport au chien. Mais je voyage aussi beaucoup dans cet œil vide.

Je m'interroge avec lui sur ce qu'il entend : "qu'est-ce qu'il se passe ? Qu'est-ce que j'entends ? On me parle ? Il y a quelqu'un. Est-il menaçant, est-il bienveillant ? Familier ?" 

Il y a toutes sortes d'interrogations qui font de ce Chien, un tableau dont je ne me lasse pas. 

Je l'ai vu pour la première fois à Madrid, j'avais 25 ans. J'ai aujourd'hui l'âge que Goya avait quand il l'a peint (75 ans). C'est infini. Il n'y a qu'un tableau qui me fasse cet effet-là et c'est celui-ci."

Détail du tableau du "Chien" de Goya conservé au Musée du Prado à Madrid
Détail du tableau du "Chien" de Goya conservé au Musée du Prado à Madrid © Getty / PHAS/Universal Images

=>>> Voir le tableau du chien de Goya

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.