Le Cambodge aujourd'hui

A 3 jours de la crémation de Sihanouk , comment vit le Cambodge ? Un régime autoritaire faible voit grandir la contestation d'une population libérée de ses peurs et qui n'hésitent plus à manifester son opposition. Reportage de Jerome Boruszevski dans l'édition du jour.

Jérome signe aussi ce dossier multimédia qui porte sur les préparatifs des funérailles de Sihanouk

Les Khmers rouges, 35 ans après.

Marcel Lemonde, un juge face aux khmers rouges
Marcel Lemonde, un juge face aux khmers rouges © Radio France
un juge français face aux khmers rouges
un juge français face aux khmers rouges © Radio France / ml

Invité de Partout Ailleurs, le juge Marcel Lemonde , magistrat français qui a participé aux travaux du tribunal international pour les Khmers rouges à Phnom Penh.

Marcel Lemonde vient de publier au Seuil "un juge face aux khmers rouges ". Le texte raconte de l'intérieur les arcanes de cette expérience judiciaire.

Un dossier oublié : les mariages forcés sous les Khmers rouges.

35 ans après le sujet est encore tabou dans la société cambodgienne. Ces crimes (des milliers de femmes ont été violées) ne seront jamais examinés en détails par le tribunal, au grand désespoir des victimes. Les juges n'en ont pas fait leur priorité.

Dans la vidéo qui suit, un témoignage rare recueilli par Jerome Boruszewski . Un homme marié de force en 1978 sous les Khmers rouges raconte en détails le déroulement du mariage forcé et collectif. Les espions au service des khmers verifiaient que les jeunes mariés avaient des relations sexuelles pendant la nuit de noces. Dans le cas contraire, le couple était excécuté.

Les réfugiés syriens dans les camps à la frontière libanaise

Réfugiés syriens à la frontière libanaise
Réfugiés syriens à la frontière libanaise © Radio France / Danielle Messager

Reportage de Danielle Messager dans la vallée de la Bekaa où de nombreux réfugiés se pressent.

A la frontière libanaise, les autorités de Beyrouth tolèrent cet afflux mais rien n'est fait pour accueillir.

Ni camps, ni structures.

Ils seraient ainsi près de 500 000 répartis sur 500 points le long de la frontière.

Danielle Messager a suivi une équipe de l'Unicef qui va à la rencontre de ces populations.

Hollywood : la vague d'un cinéma documentaire qui entretient la confusion des genres

Sensation cinéma de la semaine en France, le dernier film de Kathryn Bigelow "Zero dark thirty" incarne la dernière tendance des studios. Hollywood opte de plus en plus pour le cinéma documentaire. Un effet entamé avec Green Zone sur les coulisses de la guerre en Irak, intensifié cette saison avec notamment le remarqué Argo de Ben Affleck , sur une mission de la CIA en pleine révolution iranienne. Et voilà aujourd'hui sur les grands écrans la traque d'Oussama Ben Laden.Le film très démonstratif entretient l'ambiguité. S'agit-il d'une fiction ou le film s'inspire t-il de la réalité des faits ?

A Los Angeles, le reportage de Coralie Garandeau et ici la bande annonce deZero Dark Thirty

L'Islam du Sahel

.

Islam du Sahel
Islam du Sahel © Radio France / IG

L'islam du Sahel n'est pas celui du Maghreb. Comment cette région a-t-elle été islamisée ? E xistent-ils des Islams ? En argumentaire, l'histoire de Tombouctou, une des grandes cités islamiques du 14 au 18e siècle, pleine de lettrés et de savants, et qui ont laissé les célèbres "chroniques de Tombouctou"..

Par Isabelle de Gaulmyn du journal La Croix, partenaire de Partout Ailleurs

Londres ouvre le Shard au public.

310 mètres de haut, futuriste, le Shard nouveau building de la cité londonienne, oeuvre de Renzo Piano a necéssité trois ans de travaux et ouvre ses portes aujourd'hui au public.

The Shard
The Shard © Radio France / WC

Reportage deFranck Mathevon , notre correspondant en Grande Bretagne .

Les insoumises

Courrier International
Courrier International © Radio France / EC

A la une de Courrier International,les Insoumises , qu'elles soient de Toronto, Kiev, Pekin ou Ryad les femmes sonnent la révolte. Comment la presse de leurs pays perçoit elle ces mouvements ? Quelle forme revet la mobilisation des femmes en révolte ?... Par Eric Chol directeur de la rédaction deCourrier International.

Musiques d'Ailleurs

La plus grande star Cambodgienne des sixites s'appelait Sinn Sisamouth surnommé "l'empereur de la musique Khmère". Il a écrit des milliers de chansons mais en 1975 comme beaucoup d'autres cambodgiens, il est assassiné par le régime de Pol Pot.

A la tête des Khmers rouges, le tyran Pol Pot traque les opposants au régime, les intellectuels et les artistes pour les envoyer dans des camps.

Certains d'entre eux fuient en Occident nottament aux Etats-Unis. Leurs enfants sont surnommés les "Khmericans" et integrent des gangs asiatiques.

La justice américaine ne les voit pas d'un bon oeil, et en 2002, une loi permet de les expulser directement vers le Cambodge. Du coup, ils importent chez eux à Phnom Penh la street-culture.

Le plus célèbre s'appelle Sok Visal, alias Cream. Il crée son label KlapYaHandz, et il est le premier à sampler d'anciennes musiques Khmers, ce qui permet aux rappeurs de ressusciter des gloires passées de la chanson cambodgienne. Parmi eux, on peut citer Khmer Rap Boyz ou Kelly .

Partout Ailleurs sur franceinter.fr : Mariel Bluteau & Eric Lainé & Eric Valmir

Twitter : @ericvalmir

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.