Dans les sables mouvants du désert malien.

Dans les sables mouvants du pouvoir en Centrafrique.

Dans les sables mouvants de la provocation coréenne.

Dans les sables mouvants de la politique italienne enlisée plus que jamais.

Dans les sables mouvants d'une spiritualité bouddhiste violente en Birmanie.

A Séoul, les tensions militaro-diplomatiques n'inquiètent pas les Coréens

Après les menaces de la semaine dernière, Kim Jong-Un toujours dans la provocation, annonce la remise en service de la centrale atomique de Yongbyon pour renforcer son arsenal nucléaire. Un nouveau défi lancé à la communauté internationale, ce site ayant été fermé grâce à un accord signé en 2007. Il s'agirait d'une violation des résolutions de l'ONU.

A Séoul, les autorités ont répliqué en évoquant une intervention militaire. Deux navires de guerre sont positionnés au large pour répondre à la manoeuvre de Kim Jong-Un qui a installé un deuxième missile sur la cote orientale

Militaires coréens
Militaires coréens © Radio France / WCM

Pourtant ces surenchères verbales et manoeuvres militaires ne semblent pas affecter les Coréens du Sud habitués à ce jeu dangereux du chat et de la souris.

Pas d'inquiètude dans les rues de Séoul même si la zone industrielle de Kaesong a été bloquée ces trois derniers jours, une zone du nord où sont installées 123 sociétés du sud.

Si Pyongyang ferme Kaesong, l'économie sud-coréenne en patirait lourdement. Séoul ne prend pas au sérieux ces menaces, car de facto, 50 000 Nord-Coréens se retrouveraient sans emploi, alors que le peuple du Dirigeant Suprême connait déjà la faim et la misère.

Reportage à Séoul de Frederic Ojardias, notre correspondant sur place .

La chronique d'Eric Chol, de Courrier International

La crise coréenne vue par la presse internationale sur courrierinternational.com

Au Mali, Gao après l'occupation islamiste et la guerre

Le marché central de Gao, ravagé par une attaque kamikaze le 9 février dernier
Le marché central de Gao, ravagé par une attaque kamikaze le 9 février dernier © Radio France / David Baché

A Gao , après l'occupation des islamistes du Mujao et les affrontements, le proche retrait des troupes françaises inquiète une population durement frappée par l'arrêt des activités économiques ces derniers mois.

Le futur de Gao s'annonce incertain.

Le reportage sur place à écouter dans la version radio en podcast et ici le dossier multimédia de David Baché.

6 semaines après avoir voté, les Italiens n'ont toujours pas de gouvernement.

Toujours pas de gouvernement en Italie 6 semaines après les élections du 25 février qui ont donné un léger avantage à la gauche de Pierluigi Bersani . Mais il s'est retrouvé incapable, compte tenu de sa faible marge de manoeuvre, de constituer une équipe ministérielle ou un gouvernement d'union nationale. Il n'a guère été aidé en ce sens par SilvioBerlusconi et Beppe Grillo .

Le blocage est total, et l'Italie sans chef de gouvernement. Le dernier en date, Mario Monti a démissionné provoquant les legislatives anticipées. Ce sont ses ministres qui règlent les affaires courantes mais sans feuille de route.

Le Palais Chigi
Le Palais Chigi © Radio France / WCM

Le Palais Chigi (ci dessus) n'a donc pas de pensionnaires .

Il appartient au Président de la République, garant de la Constitution et des Insitutions de trouver une solution. Problème, Giorgio Napolitano est en fin de mandat (7 ans). Il revient aux députés d'élire son successeur qui doit obtenir une majorité aux deux tiers.

Tous les regards se tournent donc vers les bancs de Montecitorio (ci dessous), le Parlement Italien

Le parlement italien
Le parlement italien © Radio France / WCM

Reportage en Italie d'Anaïs Feuga .

En Centrafrique, Bangui une semaine après un coup d'Etat

Les Chefs d'Etat d'Afrique Centrale réunis en sommet n'ont pas reconnu le pouvoir de Michel Djotodia qui s'est auto proclamé Président le 24 mars dernier à la suite du putsch mené par les rebelles du Seleka .

Seleka signifie alliance en dialecte Sango et regroupe plusieurs organisations armées qui sévissaient dans le pays.

François Bozizé , président renversé, qui était arrivé au pouvoir par la force lui aussi, aidé par les Tchadiens et les Français accusent ses anciens alliés de l'avoir lâché.

Paris a dépêché sur place 300 militaires pour préserver la sécurité des ressortissants, ressortissants qui pour la plupart disent avoir été livrés à eux mêmes et dépouillés de tous leurs biens par les rebelles.

Bozizé ne critique pas la position prudente de la France à Bangui mais la position ambiguë du Tchad qui aurait soutenu le Seleka dans son offensive armée fin mars.

Etrange atmosphère à Bangui où le nouveau Président non reconnu par la communauté internationale annonce une période transitoire sur trois ans pour préparer des élections et une population passive qui continue sa vie au quotidien comme si de rien n'était.

Invité de Partout Ailleurs, le journaliste Tanguy Berthemet, grand reporter au Figaro présent à Bangui le lendemain du coup d'Etat.

En Birmanie, les bouddhistes extremistes massacrent les musulmans.

Pacifistes dans les fondements de leur spiritualité, les bouddhistes birmans n'hésitent pas user de la violence. Un paradoxe qui brouille le message de cette communauté. Décryptage d'Isabelle de Gaulmyn qui dirige la version multimédia de La Croix

Musiques d'ailleurs

Du fleuve Niger au Mississippi, le Malien Bassekou Kouyate, mêle les influences des différentes cultures croisées sur son chemin. Joueur de n'goni, instrument traditionnel à cordes pincées, il multiplie les collaborations artistiques avec des personnalités aussi diverses qu'Ali Farka Touré, Taj Mahal, Damon Albarn...

Pépite d'ailleurs

Aux Pays Bas , un fashmob d'amoureux deRembrandt dans un centre commercial d'Amsterdam .

Après une mise en scène qui a semé un joyeux désordre dans la galerie au milieu de néerlandais faisant leurs courses, le tableau "La Ronde de nuit" a été recréé. Une merveille de vie.

Pour voir la vidéo publiée sur le site du Guardian , cliquer ici

Partout Ailleurs sur franceinter.fr :

Mariel Bluteau, Anne Douhaire, Sarah Masson & Eric Valmir

Partout Ailleurs sur Twitter : @ericvalmir

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.