Il est objectivement difficile ce soir de trouver où que ce soit dans la grande presse arabe et musulmane autre chose que de l’indignation et de l’horreur. C’est même impressionnant.

Commençons par l’un des principaux quotidiens panarabes. Il est publié à Londres, il accueille quelques unes des plumes les plus talentueuses du monde arabe et il est financé par l’Arabie saoudite. Il s’agit d’Ash Shark Al Awsat (Le Moyen-Orient) L’article est en libre accès sur le site de Courrier international : « Il n'y a pas de différence entre ceux qui ont offensé les femmes yézidies en Irak, ceux qui ont tué les soldats saoudiens à la frontière saoudo-irakienne et ceux qui ont tué les journalistes à Paris. Il s'agit du même constat : l'extrémisme est le fait de musulmans. Les lieux du crime sont différents, mais la source du crime est la même.” Je rappelled que c’est un quotidien arabe qui le dit ! Et il ajoute : “ Ceux que nous blâmons, ce sont tous ceux qui justifient ces crimes et qui trompent des millions de musulmans par leurs "explications" et par leurs mensonges". Il y en a, par exemple, qui expliquent que ce crime abject a été manigancé par le gouvernement français lui-même, à des fins complotistes. Quelle bêtise de nous rabaisser à de telles foutaises. Leur crime n'est pas moindre que ceux des terroristes eux-mêmes. La condamnation sans appel est aussi à la une du quotidien arabophone tunisien Assabah qui explique : "Le terrorisme égorge la liberté d'expression et poignarde l'islam". Ou encore dans le magazine tunisien leader qui ajoute : “Pour nous musulmans, cette abomination est une énième et même ultime interpellation, mettant l'accent sur l'absolue urgence de clarifier nos valeurs, sortir de la confusion que l’on entretient à dessein et à tort.”...

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.