3 ans après la révolution, et après avoir peiné à rédiger une constitution, la Tunisie se rend enfin aux urnes. Législatives le 26 octobre, la présidentielle le 23 novembre . Des scrutins qui se posent en laboratoire de la démocratie post révolution arabe.

5 millions 200 mille tunisiens sont appelés aux urnes . L'enjeu consiste à choisir un projet de société et de nouveaux gouvernants.

élections en Tunisie
élections en Tunisie © / CTC

L'espoir aussi d'assister à des débats publics et sereins quand le climat agité reste propice à la confusion. Crise sociale et sécuritaire très marquée dans le Sud, vide politique et magouilles ont déja entamé la confiance des citoyens envers les institutions en devenir.

En dépit d'une volonté affirmée de dialogue nationale, le climat préelectoral a radicalisé les positions de deux camps : les islamistes

d’Ennahdha et le nouveau parti de Nidaa Tounes (ancien notable de Ben Ali) .

Sur la présidentielle, 27 candidats sont déclarés et pour la majorité des petites listes, la difficulté sera d'exister et de capter les voix des abstentionnistes dans une société marquée par un très fort taux de chomage et des perspectives floues.

La Tunisie en campagne. Ici affiche islamiste
La Tunisie en campagne. Ici affiche islamiste © / CTC

De prime abord, les acteurs de la révolution, les partis de gauche et d'extreme gauche ne drainent pas un nombre suffisant de militants.

Les Islamistes eux aussi sont à la peine, concurrencés par les Salafistes et aux prises avec un vieux débat en Tunisie sur les dangers de l'Islam politique porté par les héritiers nostalgiques de Ben Ali.

Il est trop tôt pour connaitre la position des Tunisiens et risquer un pronostic sur le verdict du scrutin. Mais il s'avère déterminant pour l'avenir de laTunisie

Entretien avec Pierre Puchot , journaliste de Mediapart , grand spécialiste de la question tunisienne, auteur chez Galaade éditions d'un ouvrage qui fait référence. "Tunisie, une révolution arabe ", une compilation des articles du journaliste dans la Tunisie de Ben Ali jusqu'à la révolution. Comprendre les bouleversements avec les germes naissants dans la société de la fin des années 2000.

Pierre Puchot
Pierre Puchot © Radio France / EV

Pierre Puchot aussi auteur chez Galaade d'un roman qui explique par la fiction des mécanismes qui conduisent à la révolte "La traversée du chien"

@ericvalmir twitter

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.