Le Mali, un an après Serval

L'armée Française entame son processus de désengagement en nombre. A terme, ce sont mille soldats qui resteront en mission au Mali. Pendant ce temps, le pays essaie de panser ses plaies et se lance dans la difficile entreprise d'une réconciliation nationale.Le reportage de David Baché à Tombouctou

La Centrafrique déjà dans l'après Djotodia

En marge des négociations menées au Tchad, sur le terrain à Bangui, les communautés cherchent à reconstruire un semblant d'organisation en se pardonnant mutuellement les exactions, les violences et les cruautés. Reportage en Centrafrique d'Antoine Giniaux avec Gilles Gallinaro.

La colère des immigrés africains en Israel

Correspondance à Jérusalem de notre correspondant Sébastien Laugénie .

Le rêve devenu cauchemar des émigrés népalais au Quatar

Le reportage à Katmandou de Sébastien Farcis

Des salafistes à Sotchi, la ville des Jeux Olympiques d'hiver

En s'appuyant sur des papiers de la presse russe, Eric Chol, directeur de Courrier International notre partenaire évoque les réseaux salafistes du Nord Caucase qui rêvent d'un califat de Russie.

Vivre sur la banquise

Rien ne prédestinait Nicolas Dubreuil , enfance en banlieue parisienne, études en Alsace à s'installer dans un village perdu duGroenland . Aujourd'hui ethnologue explorateur, il vit neuf mois sur douze àKullorsuaq dans une maison qu'il a achetée et retapée.

A Kullorsuaq
A Kullorsuaq © Radio France / ND

Observateur et témoin des premiers effets du réchauffement climatique , Nicolas Dubreuil alerte les autorités politiques et scientifiques. La banquise fond et isole définitivement les villages.

Il y a encore quelques années, l'hiver la banquise permettait de relier un point A à un point B en traineau, l'été avec la fonte, c'est à bateau que le trajet se faisait. Aujourd'hui, la navigation est risquée. Des blocs de glace rendent périlleuse la moindre traversée. Le trafic maritime est réduit à sa plus simple expression.

Nicolas Dubreuil sur la banquise, chez lui
Nicolas Dubreuil sur la banquise, chez lui © Radio France / ND

Aujourd'huiNicolas Dubreuil publie chez La Martinière Kullorsuaq, un village aux confins du Groenland.

Plus qu'un témoignage surle réchauffement climatique en lui même, c'est la narration du quotidien de populations qui ont appris à vivre sous la contrainte d'éléments naturels... Contrairement au reste du monde qui a pris pour habitude de maitriser l'environnement, quitte à subir les réactions colériques du climat (cyclone, canicule et vague de froid).

Invité de Partout Ailleurs, Nicolas Dubreuil nous parle de la vie à Kullorsuaq.

Musiques d'ailleurs

Une pop venue de l'Artique.Nanook , des frères et des potes du Sud Groenland consacrent leurs vies à la musique. Leur site ici.

Partout Ailleurs sur franceinter.fr : Alexia Lacour & Eric Valmir

Partout Ailleurs sur twitter : @ericvalmir

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.