6500 clandestins sur 42 bateaux ces dernières 48 heures au large de Lampedusa . 400 noyés présumés. Le printemps des tristes records est en route. Un million de candidats à la traversée sur les côtes lybiennes et toujours l'inertie européenne.

marée humaine en méditérranée
marée humaine en méditérranée ©

En marge des débats opportunistes de politique politicienne qui tournent autour de l'axe ouverture/fermeture des frontières, aucune solution digne de ce nom n'est portée.

Les candidats à l'immigration de plus en plus nombreux alimentent le trafic d'êtres humains.

Mais les passeurs semblent à court de bateaux. Les personnels de Frontex sont les témoins d'un phénomène nouveau. Les navires italiens de l'opération Triton ont essuyé des tirs de kalachnikov en haute mer provenant de canots à moteur de gardes cotes lybiens. Des canots volés ou maquillés par les traficants. Une fois les migrants secourus, les passeurs attaquent le remorqueur pour récupérer l'embarcation vide.

Ici, le Corriere della sera affirme que les hommes armés dans le petit canoé viennent s'emparer du bateau bleu sur lequel se trouvait les immigrés transférés sur le remorqueur. Des pirates des mers d'un genre nouveau en Méditerranée. Ce fait survenu à deux reprises peut se répeter à l'avenir si des réponses ne sont pas vite apportées.

Remorqueur attaqué par pirates dixit le Corriere
Remorqueur attaqué par pirates dixit le Corriere ©

Enfin, pour que chacun puisse prendre conscience de la complexité des opérations de sauvetage,voici des images tournées par les gardes cotes italiens le mois dernier dans le canal de Sicile. 10 morts, 121 persones secourues.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.