Avoir 20 ans en Tchétchénie

Novembre 1991, juste un mois avant la dislocation de l'Union soviétique , nait la République de Tchétchénie , séparée de l'Ingouchie. Deux conflits majeurs armés éclateront entre le gouvernement fédéral qui utilise l'armée russe, les forces spéciales du Ministère de l'intérieur, le service d'espionnage du FSB et les groupes armés tchétchènes en 1994-1996 et en 1999-2009.

A l'issue de ces deux guerres, la première menée par Boris Eltsine, la seconde par Vladimir Poutine, la population tchétchène est décimée .

Grosny bombardée
Grosny bombardée © / WC

Un vaste programme de reconstruction de la République est mis en place par les nouvelles autorités. La constitution tchétchène s'appuye sur un « teip » fidèle au Kremlin, le clan dirigé par Akhmad Kadyrov , puis par son fils Ramzan Kadyrov.

Les comités de maintien de l'ordre locaux assurent la sécurité et l'on assiste à un partage des compétences entre Grozny et Moscou. Les électeurs tchétchènes adoptent, à une large majorité, la Constitution fédérale russe, réintégrant la république au sein de la Fédération de Russie.

Toute une génération a donc grandi avec la guerre. Ceux qui ont vingt ans aujourd'hui sont nés sous les bombardements de la première guerre, leur enfance et leur adolescence rythmées par les affrontements, les tueries et les attentats.

Journal de Polina Jerebtsova
Journal de Polina Jerebtsova © / WC

Invitée de Partout Ailleurs , Polina Jerebtsova auteur du "journal de Polina ".

Elle avait 9 ans lorsque la première guerre éclate, 14 ans au début de la deuxième.

Blessée, réfugiée avec sa mère dans les décombres de son immeuble, elle voit ses voisins mourir et la vie s'en aller avec les cadavres et les ruines de sa ville.

Pour ne pas devenir folle, elle lit et tient un journal intime. Ce journal traduit aujourd'hui en français chez Books Editions.

Ceux qui ont 20 ans aujourd'hui, après avoir survécu à la guerre, évoluent dans Grozny ville nouvelle reconstruite sur les ruines des bombardements, une société clientéliste dirigée par le clan pro russe Kadyrov.

Témoignages exceptionnels de jeunes tchétchènes qui ont décidé de rester sur place.

Un reportage d'Anya Stroganova disponible en téléchargement

Haiyan aux Philippines

le bilan du typhon aux philippines s'alourdit à 4.460 morts
le bilan du typhon aux philippines s'alourdit à 4.460 morts © reuters

Des vents de 315 km/h, des vagues de 10 mètres de haut, le 8 novembre 2013, le typhonHaiyan s'abat sur les Philippines , archipel de 7107 îles, 2000 seulement sont habitées.

L'ONU a évoqué la mort possible de 10 000 personnes dans la seule ville de Tacloban, mais le président philippin Benigno Aquino a jugé ce chiffre "trop élevé" , parlant de "2 000 à 2 500" morts.

Le dernier bilan officiel provisoire fait, quant à lui, état de 2 357 morts et 77 disparus, 700 000 sans abris, 11 millions de personnes touchées. Des dégats matériels impossibles à chiffrer.

Philippe Randé, envoyé spécial de France Inter, est depuis bientôt une semaine à Tacloban, au coeur du cyclone. Il a découvert des paysages totalement rasés, des gens perdus dans leurs propres villages...

De son côté, Marie-Charlotte Pezé s'est rendue à Panay, à bord d'un petit avion de tourisme avec une ONG locale. Première arrivée sur place, elle est accueillie par des habitants souriants. Son article est à lire dans le Figaro du jour.

La Conférence sur le Climat en Pologne

La conférence de l'ONU sur le climat à Varsovie, en marge de la tragédie philippine . Le changement climatique en débat. Les représentants des 192 pays sont venus dans la capitale polonaise pour tenter de se mettre d'accord sur la réductions des émissions des gaz à effet de serre. Curieux choix de la Pologne comme hôte de cette conférence, un pays où le charbon demeure la source d'énergie la plus abondante. En effet, la Pologne demeure le seul pays européen où l'on construit encore des centrales à charbon.

Mines de charbon en Pologne
Mines de charbon en Pologne © Radio France / M.S

Disponible en téléchargement...

le reportage de Maya Szymanowska qui est descendue dans la mine de Bogdanka.

Cette mine vient de signer avec EDF Suez un contrat pour la construction d'une centrale de 500 MW près du site d'extraction.

Le Texas, 50 ans après JFK

Eric Chol, directeur de la rédaction de Courrier International, notre partenaire, raconte 50 ans de Texas, partant du 22 novembre 1963, date l'assassinat de JFK à Dallas.

Partout Ailleurs sur Franceinter.fr : Mariel Bluteau, Sarah Masson & Eric Valmir

Partout Ailleurs sur twitter : @ericvalmir

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.