Kalachi, 600 habitants dans le nord Kazakhstan surnommé Sleepy Hollow ou vallée du sommeil. Les gens s'endorment sans aucune raison et restent cloués au lit une semaine. Tous les tests - air, eau, sol - ont été réalisés. Tout est normal. Et pourtant...

On croirait un scénario d'X-Files même si tous les soupçons se portent sur une ville fantome désaffectée. Au temps de l'Union Soviétique, 6 500 personnes vivaient ici. Un site sensible. Les habitants étaient riches, bien payés, car ils travaillaient dans la mine d'uranium. En 1991, le site est fermé. Les travailleurs partent, la ville et les installations restent là à l'abandon.

A quelques kilomètres, le village de Kilachi. Toutes les mesures de l'air effectuées ne relèvent aucune radiation. Quand la mine était en activité personne ne dormait et ce n'est que 20 ans après sa fermeture que les gens sont tombés malades. Qui plus est aucune radiation n'est relevée par les instruments de mesure.

Reste que le mal est spectaculaire. Avant de s'endormir, les malades sont victimes d'hallucinations. Et Kalachi vit désormais au bord de la crise de nerfs.

Kalachi
Kalachi © / CTC
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.