manifestations en Macedoine
manifestations en Macedoine © / ctc
**La Macédoine, ex république yougoslave, 2 millions d'habitants, est plongée dans une grave crise politique** . En cause, une affaire d'espionnage. L'opposition accuse le pouvoir de verrouiller la société. 20 000 personnes ont été écoutés entre 2011 et 2014. Magistrats, journalistes, personnnels politiques, leaders associatifs et religieux. Le gouvernement dément être le commanditaire de ces écoutes et accuse à demi mots une puissance étrangère, genre les USA, de manipuler l'opposition. Un pouvoir soutenu par les pro russes qui parle d'un scénario ukrainien bis, alors que les tentes s'installent sur la place jouxtant le siège du gouvernement.
Manifestation en Macédoine
Manifestation en Macédoine © Julia Druelle et Marcel Van der Steen
En marge de manifestations monstres qui demandent la démission du premier ministre, **une fusillade a éclaté dans le nord du pays, une zone peuplée essentiellement d'Albanais. Bilan : 22 morts dont 8 policiers.** Cette véritable guerilla est aux dires du pouvoir une opération anti terroriste contre des autonomistes Albanais venus du Kosovo. L'oppposition dénonce un détournement d'attention. Et une attaque de la police contre des Albanais qui se sont défendus. Le pouvoir dénonce des tensions inter-ethniques. L'opposition répond par une manifestation rassemblant toutes les communautés. Le gouvernement réplique en faisant descendre dans la rue ses sympathisants. **La situation se durcit, la société est coupée en deux et les pays balkans voisins suivent avec appréhension l'évolution sur le terrain, redoutant une régionalisation de cette crise** .
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.