A Kinshasa, les jeunes contestent le mode de gouvernance actuel par l'organisation de forums citoyens. Mais Kabila redoute que ces mouvements ne s'inspirent des mobilisations au Burkina Fasso. Alors il réprime pour prévenir un printemps africain.

Les jeunes congolais de Lucha
Les jeunes congolais de Lucha © / CTC

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.