LA DERNIERE DE PARTOUT AILLEURS EN DIRECT DE SARAJEVO .

Merci de votre fidélité pendant ces deux ans où nous avons cherché à traiter l'international différemment, avec un regard distancié tout en étant sur le terrain. Vos retours et les bons sondages de l'émission ont toujours été source d'encouragement. Encore Merci.

La société bosnienne restera prisonnière de son passé tant qu’elle n’aura pas dessiné les perspectives claires d’un avenir politique .En direct de Sarajevo, des questions sur le devenir d'une Bosnie enfermée dans des tensions inter-ethniques.

"Sur le ciment épuisé, des immeubles immenses. Vient alors l’envie de caresser une à une ces cicatrices causées par les éclats des bombes, des fusils mitrailleurs….ces sutures faites à la va vite…pauvrement…. avec des briques différentes… lesquelles de loin ressemblent à des croûtes." Domenico Quirico , grand reporter à la Stampa

facades colmatées
facades colmatées © Radio France / eric valmir

Ici un immeuble colmaté par du mauvais ciment

Et dessous, une autre façade éventrée qui s'expose à ciel ouvert.

sarajevo center
sarajevo center © Radio France / eric valmir

La morale d’Ivo Andric , le prix nobel de littérature, qui écrivait déjà il y a plus de 60 ans dans un livre terriblement contemporain « le pont sur la Drina ». Il écrivait au sujet des Serbes et des Bosniaques « cette lutte acharnée et étrange qui oppose depuis des siècles deux communautés religieuses cache un autre enjeu. Sous couvert de religion, il est question de territoires et de pouvoirs.

Pour évoquer les difficultés sociales de la société civile, les reportages de Yann Galic et des invités : Nihad Hasanovic , écrivain bosnien,

nès Tanovic , coordinatrice des “plenums” démocratiques de Sarajevo lors des soulèvements populaires de Février et Dalio Sijah , de l’association “Pourquoi pas?” qui a milité contre la discrimination communautariste du recensement d'octobre 2013.

Sarajevo : Qu’est devenue “la petite Jérusalem des Balkans” depuis les accords de Dayton ?

Sarajevo
Sarajevo © Radio France / ophelie vivier

Jean- Marie Colombani reçoit:

  • Jovan Divjak, adjoint du commandant de l'armée bosnienne de Bosnie Herzégovine lors du siège de Sarajevo. Directeur de l'association "L'éducation construit la Bosnie Herzégovine".

  • Jean-Arnault Derens , rédacteur en chef du Courrier des Balkans

  • Bernard-Henri Lévy , philosophe et essayiste. Auteur de "Hôtel Europe", monologue théâtral qui sera joué au Théâtre national de Sarajevo le 27 juin. Initiateur de la pétition pour l'entrée de la Bosnie dans l'UE.

A NOTER:" De Sarajevo à Sarajevo", documentaire d'Emmanuel Hamon (Arte/Cinétévé; 2014)

À travers des images d’archives, les témoignages de ses habitants, et ses cicatrices urbaines, ce documentaire revient sur l’histoire violente de la “petite Jérusalem des Balkans”, où nationalités et religions cohabitaient autrefois sans heurts

Disponible en replay

Sarajevo_minaret colline
Sarajevo_minaret colline © Radio France / ophelie vivier

Partout Ailleurs The End

Et un grand Merci à Lilian Alleaume, réalisateurde génie et doté d'un grand humanisme, à Sarah Masson qui s'est imposée comme cheville ouvrière incontournable de l'émission, Eric Chol et Isabelle de Gaulmyn qui ont poussé les murs pour ouvrir d'autres fenêtres et les talents conjugués de Valentin Couineau et Hervé Dejardin au service du générique et de l'habillage

Les liens

1914 - 2014 : retour à Sarajevo Journée spéciale sur France Inter depuis Sarajevo, à la veille du centième anniversaire de l’assassinat de l’archiduc François-Ferdinand qui déclencha le désastre d’une guerre, pour la première fois mondiale...

L'association de Jovan Divjak

"Sarajevo my love", documentaire sur Jovan Divjak

Voir le documentaire "De Sarajevo à Sarajevo" d'Emmanuel Hamon À travers des images d’archives, les témoignages de ses habitants, et ses cicatrices urbaines, ce documentaire revient sur l’histoire violente de la “petite Jérusalem des Balkans”, où nationalités et religions cohabitaient autrefois sans heurts

Le courrier des Balkans

Le site de Nihad Hasanovic

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.