Au Mexique, ceux qui cherchent à bâtir un état de droit, journalistes qui veulent enquêter, juges et policiers, opposants en tous genre aux narco-trafiquants sont assassinés... ///... En Russie et à l'extérieur des frontières, les opposants à Poutine se suicident ou meurent dans un accident.

Questions après la mort de Boris Berezovky, dissident russe, retrouvé "suicidé" en Angleterre ?

Boris Berezovski est mort en Angleterre. Cet opposant à Vladimir Poutine s'est suicidé. Il avait 67 ans. L'autopsie évoque une mort par pendaison. L'oligarque russe a été retrouvé inanimé dans sa salle de bains.

Victimes de plusieurs tentatives de meurtres, un de ses proches a été assassiné le mois dernier, Boris Berezovski, ancienne éminence grise du Kremlin sous Boris Elstine a favorisé l'ascencion de Poutine dans l'appareil d'Etat. Mais les deux hommes ne se sont pas entendus et en 2003, Berezovsky obtient un statut de réfugié politique en Grande Bretagne.

Manifestations en Russie
Manifestations en Russie © Radio France / WCM

Les demandes d'extraditions de l'homme d'affaire russe formulées par Moscou n'ont reçu aucune réponse favorable. Les autorités moscovites l'avaient inculpé pour "avoir appelé à un coup d'Etat pour renverser Poutine".

Mais Berezovsky ne représentait plus vraiment une menace réelle. Avec le temps et l'exil, sa sphère d'influence, sa crédibilité ont été affecté. Et le procès perdu devant la justice anglaise contre le milliardaire russe, Boris Abramovitch, propriétaire de Chelsea et proche de Poutine l'avait affaibli financièrement.

Boris Berezovsky n'était pas un ange non plus. Sulfureux et aux méthodes contestables. De fait, tous les opposants à Poutine ont des profils et des motivations différentes. Soit des griefs personnels, soit la revendication d'un Etat de droit digne de ce nom dans la Russie post soviétique.

Des manifestations dans les rues de Saint Peterbourg et Moscou ont vu le jour, l'une d'entre elles a été réprimée. Et les leaders des mouvements sont vite inquiétés par les autorités.

Reportage à Moscou de Marc Crepin de notre correspondant en Russie.(à écouter dans la version podcast de l'émission)

Les opposants milliardaires sont interpellés, ruinés, ou en exil. Les journalistes de l'oppostion menacés ou victimes d'une campagne de dénigrement. Les artistes qui critiquent le régime peuvent disparaitre, ou sont forcés à partir pour travailler au delà des frontières.

Des générations russes entre engagement politique et création artistique

Les artistes russes justement sont à Paris ce week end à la nouvelle édition Art Paris, Art Fair qui se tient au Grand Palais.

Poutine vu par l'artiste Vlad Mamyshev Monroe
Poutine vu par l'artiste Vlad Mamyshev Monroe © Anne Douhaire - Partout Ailleurs

L'art contemporain russe est en deuil après la disparition de Vlad Mamyshev Monroe , 46 ans, mort la semaine dernière, noyé dans la piscine de son hotel à Bali.

L'artiste se travestissait en Marylin Monroe pour défendre des causes et singer les pouvoirs en place. Sa défense des homosexuels lui avait valu un passage à tabac il y a deux ans. Récemment, il avait pris Poutine comme axe de travail.

Sa noyade le prive de Paris où il était attendu ce week end au Grand Palais.

L'équipe de Partout Ailleurs en a profité pour se promener dans les galeries à la rencontre des artistes russes dont le travail engagé critique les principes liberticides.

Les photos sont signées Anne Douhaire et la prise de son Eric Audra.

Andrei Molodkin , 46 ans s'inscrit dans un courant qui critique la politique gouvernementale russe et l'économie mondialisée. Réputé pour des installations qui marquent les esprits avec du pétrole et du sang pour évoquer les nouvelles chairs de nos sociétés, Andrei Molodkin a une prédilection pour le travail graphique . De grandes toiles dessinées au stylo bille. La pratique du dessin avec un bic est aussi un acte de révolte. Il évoque le tatouage interdit à l'époque soviétique .

Erik Bulatov , 80 ans, figure parmi les artistes non officiels de l'Union Soviétique qui ont du développer une expression en marge du dogme. Première transposition, les mots que l'on ne peut prononcer deviennent des images .Beaucoup de ces tableaux ressemblent à des affiches de propagande. Un fait exprès. Il y a d'autres vérités que celles décrétées par l'Etat dans un rouge criard.

Katia Kameneva, 41 ans, questionne le rôle des femmes dans la société contemporaine russe . Son travail iconographique explore la culture de masse de la Russie post soviétique.

La face narco du Mexique

Ciudad de Juarez sur les rives du Rio Grande face à El Paso compte 24.000 meurtres ces quatre dernières années. Un triste record dont nous avons parlé dans les pages du blog

Les cartels ne s'entretuent pas seulement. Les victimes sont aussi des policiers, des juges, des élus ou des journalistes qui cherchent à écrire sur le sujet. L'explosion de la violence entre les narcotrafiquants entraine une multiplication d'agressions urbaines et domestiques. Femmes et immigrés sont tués. Les enfants maltraités. La vie perd toute valeur à la frontière américano-mexicaine tant les enjeux financiers gagnent en importance.

Des policiers autour de 5 corps découverts à Ciudad Juarez, le 6 mars
Des policiers autour de 5 corps découverts à Ciudad Juarez, le 6 mars © Reuters

Depuis la crise économique, les banques manquent de liquidités et pour ne pas sombrer, deviennent moins vigilantes sur les opérations de blanchiment d'argent.

Les cartels n'en demandaient pas tant. Les flux se sont densifiés et accelérés, les enjeux alourdis. De fait; la violence et la corruption ont gangréné tous les rouages.

Invité de Partout Ailleurs, Ed Vulliamy , auteur d'Amexica chez Albin Michel , un livre enquête passionnant entre Etats-Unis et Mexique, sur les bords du Rio Grande.

.

Culture, internet & musique

Les nouvelles technologies et les réseaux sociaux sont des outils de propagande. Il n'est pas rare de voir des menaces de mort déguisées postées sur Youtube .

Les narco-trafiquants, comme on l'a dit dans le blog "Echos d'Ailleurs", tuent sans distinction. Finis les règlements de compte entre bandes. Les sicaires assassinent aussi bien des élus, des policiers, des journalistes, des femmes, des enfants, des immigrés . Autrefois contre le pouvoir et proche du peuple, les cartels se sont éloignés des citoyens qu'ils extorquent et terrorisent.

Pourtant l'image du Narco conserve une allure mythique auprès de l'opinion. C'est celui qui va s'enrichir, avoir de belles voitures et de jolies villas. C'est un moyen express de gravir l'échelon social et la figure de Tony Montana, anti héro de Scarface , film des années 80 tourné par Brian de Palma reste populaire . (en dépit d'une fin peu glorieuse)

Le samedi soir, depuis 30 ans, on chante Contraibanda y traicion. L'histoire d'Emilio et Camélia, jeune couple devenu passeur de drogue pour s'enrichir . Et après moult péripéties, les amoureux dont les bagages sont emplis de cocaïne passent la frontière. A la fin, Emilio touche l'argent et part avec une autre.

Métaphoriques à leurs débuts, los Tigres sont moins subtils aujourd'hui. Leur titre, la Granja est une critique de l'offensive du président Calderon contre les cartels de la drogue. Dans le clip, les politiciens sont représentés par des cochons qui s'enrichissent sur le dos des pauvres.

Autre succès du samedi soir, los bruitres qui ont écrit une chanson à la gloire de Chapo Guzman.

Enfin, ne pas oublier Zayda Pena, chanteuse assassiné en 2007

Musiques d'ailleurs

Skip&Die, une rencontre un hollandais et une sudafricaine. Elle, Catarina Aimée Dahms , chanteuse et plasticienne. Lui, Jori Collignon , musicien arrangeur.

Ils chantent aussi bien en anglais, afrikaans, xhosa, zulu, espagnol et portugais. Après un road movie dans les contrées d'Afrique du Sud à la rencontre des musiciens du cru, ils enchainent la production dans les studios d'Amsterdam avant de conquérir la scène européenne.

Voici Anti-Capitalista leur dernier opus.

I

Skip&Die en concert à Paris ce vendredi soir et samedi le 30 mars à Grenoble, à la Bobine.

Partout Ailleurs sur Franceinter.fr :

Anne Douhaire, Mariel Bluteau, Anne Audigier, Diane Varin, Eric Valmir

Partout Ailleurs sur Twitter :

@ericvalmir

Partout Ailleurs le générique :

Ailleurs , composition originale de Valentin Couineau et Hervé Dejardin

Les références

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.