Le nouveau jeu vidéo des studios Dontnod Entertainement nous propose d'incarner un personnage transgenre : une première dans l'univers souvent sexiste et homophobe des jeux vidéos, ce choix est une prise de position assumée et inclusive. Comme quoi, quand on veut on peut.

Des tripotées de joueurs, plutôt amateurs de testostérone jusqu’ici, vont vivre, vont ressentir, les émotions, les réflexions d’un homme trans. D’autant que dans Tell Me Why, la transidentité est un sujet en soi, régulièrement abordé entre Tyler, le personnage principal, et les habitants du village qui l’avaient connu avant sa transition. Les créateurs du jeu se sont sciemment emparés d’un sujet sensible, potentiellement explosif, même dans leur public, ils l’ont fait jusqu’au bout et ils ont fait ça bien : à l’élaboration du scénario, on trouve, comme consultant, l’association Glaad, association américaine de lutte contre l’homo et la transphobie ; au doublage, August Aiden Black, acteur transgenre lui-même, et lui aussi consulté pour être au plus juste sur les réactions, les comportements, les prises de positions de Tyler. Comme quoi, quand on veut, on peut inclure.

La dick pic : d’après une étude publiée dans la revue américaine « Journal of Sex Research », 50% des femmes interrogées en aurait reçu au moins une. Ce qui pose le plus problème, c’est que, 9 fois sur 10, ces photos sont envoyées comme ça, sans que le destinataire n’ait rien demandé. Ce qui, et vous me dites si je radote, pose à nouveau la question du consentement…

Au Brésil, le ministère de la santé a décidé d’amender sa loi sur l’IVG : les victimes de viols désirant avorter devront être désormais confrontées, qu’elles le veuillent ou non, à l’échographie de l’embryon, elle devront aussi raconter les circonstances du viol, et seront poursuivies si elles ne parviennent pas à prouver leurs dires… La gauche brésilienne, pro avortement ne décolère pas. Une députée a déposé un projet de loi pour bloquer le décret et 16 autres en ont appelé à Michelle Bachelet, responsable des droits humains pour l’ONU. 

L'équipe
Thèmes associés